Home A la une Commémoration du 1er mai dans le Tuy: Une marche à Houndé contre...

Commémoration du 1er mai dans le Tuy: Une marche à Houndé contre les pénuries d’eau

Houndé Tuy Marche Eau Potable ONEA
Des manifestants dans les rues de Houndé le 1er mai 2021 pour réclamer l'eau potable

Alors que la situation semblait se normaliser, la ville de Houndé fait à nouveau face aux pénuries d’eau. Les organisations syndicales de Houndé et la coalition FAMU, un regroupement d’OSC de veille citoyenne, ont battu le pavé le 1er mai 2021. Pour les manifestants, la journée internationale du travail est une occasion indiquée pour revendiquer un meilleur approvisionnement de la ville de Houndé en eau potable.

 

Par Bassirou Badjo,Correspondant Tuy

La journée internationale du travail a été mise à profit par les organisations de la société civile de Houndé, chef lieu de la province du Tuy pour revendiquer l’eau potable pour tous, à travers une marche citoyenne et pacifique. Partie de la gare routière de Houndé, la marche a fait une escale devant la mairie où un message a été lu malgré l’absence des autorités municipales pour recevoir le message.

De la mairie, les marcheurs ont rallié le Haut-commissariat en scandant les slogans « An bi dji fè », « Ton data kom » c’est-à-dire « nous voulons de l’eau » en langue Dioula et Mooré. Reçus par Madame le Haut-commissaire, Sy Assétou Barry/Traoré ,les organisateurs de la marche lui ont remis leur plate forme revendicative qui aborde les différents problèmes des travailleurs de la province. Madame le Haut-commissaire a remercié les marcheurs pour la discipline observée tout au long de l’itinéraire. Elle a promis de prendre connaissance du contenu de la plateforme revendicative avant les échanges entre l’administration et les Syndicats.

Gnihanlo Lanou, porte-parole de la Coalition pointe du doigt l’ONEA dans la situation que vit la ville en matière d‘approvisionnement en eau potable : « Nous avons été associés aux différentes démarches en vue de trouver des solutions au manque d’eau à Houndé. L’ONEA a pris des engagements pour faire des raccordements qui vont venir améliorer la fourniture d’eau mais rien n’a bougé, pratiquement rien. Des centaines de concessions sont restées sans eau. C’est une mauvaise volonté de la part de l’ONEA qui depuis un certain temps n’évolue pas sur les questions de raccordements et d’entretien du réseau et des forages ». C’est donc le manque criard d’eau à Houndé qui a motivé les organisations à descendre dans la rue pour faire entendre leur voix, explique Gnihanlo Lanou.

Une conférence sur l’utilisation du fond Minier

Comme en réponse aux appels de la population, le maire Dissan Boureima Gnoumou a écrit, sur sa page Facebook, « Profitant de cette journée historique et mémorable, j’ai demandé aux entreprises en charge de la réalisation des 24 postes d’eau autonomes dans la commune de Houndé, de mettre en service, ces sources d’eau en attendant la fin des travaux et la réception définitive ».

Après la remise de leur plate forme revendicative au Haut-commissaire, les marcheurs ont regagné l’école primaire Houndé D pour une conférence sur l’utilisation du Fonds Miniers. Pierre Canisius Somé, le secrétaire général du SYNTSHA Tuy et coordonnateur provincial des syndicats du Tuy a expliqué que « le Fonds minier injecte beaucoup d’argent dans la commune de Houndé ». Ce Fonds devrait alors contribuer à la résolution des problèmes que rencontre la commune. « Malheureusement, malgré le Fonds minier, nous avons les pénuries d’eau alors que la particularité de ce fonds devait faire de Houndé une ville où on ne parle pas de manque d’eau potable » a déploré le secrétaire général du SYNTSHA Tuy.

Il faut souligner que c’est depuis janvier 2021 que la ville de Houndé fait face à un manque criard de l’eau potable

www.libreinfo.net