spot_img
spot_img

Burkina/Éducation: concours professionnels 2024, un citoyen interpelle le ministre de la Fonction publique

Publié le : 

Publié le : 

Ceci est une lettre ouverte au Ministre, d’État, ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale.

Objet: Appel à l’équité dans les concours professionnels de 2024 pour les agents du Ministère en charge de l’Education Nationale

Monsieur le Ministre d’État, 

Je me permets de vous adresser cette lettre ouverte afin de porter à votre attention une situation préoccupante qui touche les agents du Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales.

En effet par communiqué N°24-00138/MFPTPS/SG/AGREDOC il est annoncé l’ouverture d’un concours professionnel pour le recrutement de trois cents (300) élèves Professeurs Certifiés des Lycées et Collèges, titulaires du CAP-CEG, à former à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) de Koudougou, session 2024.

Il a été porté à notre connaissance que des agents titulaires de diplômes en philosophie et en allemand, notamment les professeurs Certifiés des écoles, les éducateurs Certifiés de la petite Enfance, les professeurs des écoles, (ex instituteurs certifiés), les éducateurs de la petite enfance (ex éducateurs de jeunes enfants), les attachés d’Education, les attachés d’Intendance scolaire et universitaire, les attachés d’Administration scolaire et universitaire, les techniciens supérieurs de laboratoire et d’ateliers des lycées et collèges (ex personnels de laboratoires et d’ateliers dans les établissements scolaires publics du post-primaire et du secondaire de la catégorie B échelle 1) exerçant au sein du Ministère susmentionné, sont injustement écartés des concours professionnels de l’année 2024.

Cette exclusion semble saper les principes fondamentaux d’équité et de reconnaissance des compétences surtout que lors des sessions de 2022 et 2023 ceux-ci ont pris part audit concours.

Nous croyons en l’importance de reconnaître la diversité des compétences au sein de la Fonction publique et de garantir des opportunités égales à tous les agents qualifiés.

Les compétences en philosophie et en allemand sont indéniablement cruciales pour le bon fonctionnement du Ministère de l’Éducation Nationale, et il est de notre devoir de veiller à ce que ces compétences soient justement évaluées lors des concours professionnels.

Nous sollicitons, au regard de votre engagement à accorder les mêmes chances de promotion professionnelle, votre intervention afin de réexaminer la décision de ne pas recruter des professeurs CAP-CEG dans les disciplines de philosophie et d’allemand aux concours professionnels de 2024 et de garantir que les agents titulaires des diplômes en philosophie et en allemand du Ministère de l’Éducation Nationale ne soient pas injustement écartés.

Une telle démarche contribuera à renforcer la confiance des agents envers le système de promotion professionnelle et à préserver les principes d’équité et de mérite au sein de la fonction publique mais également accroître les ressources humaines dans ces matières.

Nous espérons que vous prendrez en considération cette requête urgente et que des mesures seront prises pour remédier à cette situation inéquitable.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations distinguées.

COULIDIATI Soanguipali, Attaché d’administration scolaire et universitaire

70789802

soanguipali7@gmail.com

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...