Accueil Politique Congrès de l’UPC : le ‘’Lion’’ de Foungou investi candidat à la...

Congrès de l’UPC : le ‘’Lion’’ de Foungou investi candidat à la présidentielle de 2020

Dr Zéphirin Diabré, officiellement investi candidat de l’UPC à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina Faso/Li

Zéphirin Diabré, président du parti politique burkinabè l’Union pour le progrès et le changement (UPC), a été officiellement investi candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020 au Burkina Faso. C’est au cours d’un congrès extraordinaire du parti du lion ce 25 juillet 2020 au palais des sports de Ouaga 2000, seulement deux semaines après l’investiture de Roch Kaboré du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) au même endroit.

Par Siébou Kansié,André Bado et Tatiana Kaboré

Une arrivée solennelle à 10 heures 30 minutes,dans un véhicule somptueux escorté par de centaines de jeunes, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, fait son entrée au Palais des sports de Ouaga 2000.

L’entrée de Zéphirin Diabré au palais des sports de Ouaga 2000 pour son investiture à l’élection présidentielle de 2020

A son entrée au palais des sports de Ouaga 2000, il est accueilli par des militants et sympathisants du parti en nombre important et des représentants des partis politiques de la majorité et de l’opposition, sous l’hymne du parti qui retentissait.

Le Congrès placé sous le thème : « Ensemble avec Zeph, un nouveau départ en toute sécurité », s’ouvre très vite.

Les interventions se succèdent. « Notre candidat Zéphirin Diabré est un homme de conviction prouvé, de compétences reconnues, de cohérence affirmée. L’équation Zeph n’a pas d’inconnue, elle n’a pas de X tout simplement, parce qu’elle est celle du rassemblement. », a introduit Jean Hubert Bazié, président de la Convergence de l’espoir, membre de la Coalition Zeph 2020.

Dans son discours, Zéphirin Diabré souligne que « le Burkina Faso a besoin d’un nouveau souffle, d’un nouveau départ. Déjà, tout le monde peut deviner les maux qui s’imposent lorsqu’on parle du MPP, de ses alliés et de la manière dont est géré le Burkina depuis cinq ans: terrorisme, insécurité, exécutions sommaires, stigmatisation, crises sociales, corruption et j’en passe. »

Il énumère ainsi les travers du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) parti au pouvoir, pour ensuite se présenter comme l’homme de la situation, qui sortira le pays du ‘’gouffre des terroristes et des autres crises socio-économiques, sanitaire’’ dit-il.

M. Diabré a reconnu dans son discours, les civilités républicaines propres aux partis politiques burkinabè malgré les adversités:« Malgré nos différences et nos divergences très fortes, malgré le combat corps à corps que nous menons, eux pour garder le pouvoir et nous, pour l’arracher ; ici au Burkina Faso, nous savons montrer que nous sommes attachés aux civilités républicaines. »

Dr Zéphirin Diabré de l’UPC avec Eddie Komboigo du CDP. Les partis politiques de la majorité et de l’opposition étaient à la cérémonie d’investiture

Au représentant du MPP parti au pouvoir, Bachir Ismaël Ouédraogo, il dira pour plaisanter « cher petit frère Bachir, lorsque que tu seras de retour au siège du MPP, transmets mes salutations au président Simon Compaoré, futur chef de file de l’opposition au Burkina Faso. »

S’exprimant au nom des partis politiques de l’opposition, Eddie Komboïgo, président du CDP, exalte le candidat de l’UPC : « Aujourd’hui malheureusement, les gens ont triché pour arriver au pouvoir, mais Zéphirin Diabré est allé les féliciter parce qu’il est un démocrate. Ce n’est pas une honte pour moi de dire que vous êtes une référence pour moi Zéphirin Diabré. », a-t-il déclaré.

Aux termes de ces discours, les membres du parti ont procédé à l’investiture de leur candidat, faisant retomber les rideaux sur le congrès extraordinaire de l’UPC consacrant l’investiture de Zéphirin Diabré,à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020.

Pour rappel, Zéphirin Diabré est originaire du village de Foungou, dans le département de Gomboussougou dans la province du Zoundwéogo. Il est diplômé de l’École supérieure de commerce de Bordeaux et titulaire d’un doctorat en sciences de gestion, à la Faculté de Sciences Économiques et de Gestion de l’Université Montesquieu Bordeaux IV. Zephirin Diabré chef de file de l’opposition politique est arrivé deuxième aux élections présidentielles de 2015 derrière le Président Roch Kaboré.

www.libreinfo.net