Home Culture Connaissez-vous le calendrier Kamit?ce 19 juillet marque le premier jour de l’an...

Connaissez-vous le calendrier Kamit?ce 19 juillet marque le premier jour de l’an du calendrier africain

Lianhoué Imotep Bayala au milieu micro en face,responsable du mouvement Deux heures pour Kamita
Lianhoué Imotep Bayala au milieu micro en face,responsable du mouvement Deux heures pour Kamita

Dimanche 19 juillet 2020,c’est le premier jour de l’an, du calendrier Kamit qui est à sa 6257e année. Ce calendrier originaire d’Égypte antique, est le plus ancien des différents calendriers connus. Le mouvement panafricain “Deux heures pour Kamita” qui célèbre ce nouvel an Kamit depuis quatre ans, porte la réflexion cette année, sous les ‘’signes doubles de l’ancrage et de la vulgarisation’’. Au cours d’une conférence de presse samedi 18 juillet à Ouagadougou, Lianhoué Imotep Bayala et ses camarades ont invité l’ensemble des Burkinabè et les Africains à adopter le calendrier qui correspond plus aux réalités africaines.

Par Siébou Kansié

Dans le calendrier Kamit, l’année est divisée en trois saisons (Akhet, Shemou et Peret ) de quatre mois chacune. Il compte 365 jours dont cinq jours épagomènes sont consacrés à la célébration des récoltes. La journée compte 24 heures. Le calendrier Kamit est l’ancêtre du calendrier grégorien.

Le thème de cette édition 2020 du nouvel an Kamit, porte sur la « Stratégie d’ancrage et vulgarisation populaire. » Au cours des activités débutées depuis le 17 juillet et qui se poursuivent jusqu’au 19 juillet 2020, un travail s’abat selon les responsables du mouvement, dans le sens de faire adopter ledit calendrier pour qu’il soit désormais, dans le nouveau repère de temps des Burkinabè.

Pour Lianhoué Imotep Bayala, responsable du mouvement,« le temps est foncièrement lié à l’histoire et à l’environnement de chaque peuple. Elle exprime l’entrée dans l’histoire et la capacité à épingler les grandes œuvres dont le rappel unifie et réconforte les générations futures. » Il ajoute que« Nos pays doivent s’enorgueillir et comprendre en conséquence, qu’il n’est pas tard pour rejoindre le seul repère dans lequel leur histoire s’imbrique harmonieusement au présent pour produire le futur. ».

De l’avis des défenseurs de ce calendrier Égyptien, une civilisation ne saurait utiliser un repère de temps situé au-delà de l’horizon de son existence. De même, une civilisation ancienne qui s’autorise l’utilisation d’un repère de temps inventé par une civilisation plus jeune, se condamne à une amnésie dommageable, car une bonne partie de sa chronologie utile, se retrouvera hors portée dans le nouveau repère de temps. Ils invitent à l’occasion, les Burkinabè à marquer chacun où qu’il soit, la journée du 19 juillet 2020 d’une empreinte particulière, vu son importance pour l’Afrique.

Le mouvement “Deux heures pour Kamita” est un mouvement panafricain créé par des jeunes étudiants de l’Université Joseph Ki Zerbo, qui se sont donnés pour mission de réhabiliter l’homme noir au cœur de ses racines et de revaloriser de la civilisation négro-africaine. Leur devise est “conscientisation, mobilisation, action”.

www.libreinfo.net