Home A la une Construction du centre universitaire de Gaoua : un chantier à problèmes

Construction du centre universitaire de Gaoua : un chantier à problèmes

Sud Ouest Gaoua Construction du centre universitaire de Gaoua
Visite du chantier du centre universitaire de Gaoua Sud Ouest

Le Secrétariat permanent du Plan national d’action de développement de l’enseignement supérieur (SP/PNADES) a effectué, le mercredi 31 mars, une visite sur le chantier de construction du centre universitaire de Gaoua. Prévu pour être livré dans un délai de 12 mois, le chantier présente un taux d’avancement d’environ 10% sept mois après. 

 

Par Maestro, Correspondant Poni

Le chantier de construction du centre universitaire de Gaoua a débuté en aout 2020, et devrait être livré dans moins de quatre mois. A ce jour, le chantier présente un retard dans l’exécution des travaux.

De l’avis de la mission de contrôle, représentée par l’ingénieur en génie civil, Mohamed Dembélé, les difficultés sur le chantier sont de divers ordre. Sur le plan organisationnel, la planification et la mobilisation du personnel d’exécution sur le chantier est faible. En outre, les normes techniques recommandées après les visites de chantier ont du mal à être respectées par l’entrepreneur. De plus, certains agrégats ont été déclassés du fait de leur mauvaise qualité, nous confie la mission de contrôle. « Fort heureusement, on constate actuellement que quelques observations sont prises en compte par l’entrepreneur. Il en est de même avec quelques unes de nos recommandations. Si les normes ne sont pas respectées, la qualité de l’ouvrage va laisser à désirer » prévient l’ingénieur de la mission de contrôle Mohamed Dembélé.

L’entreprise en charge de la construction de l’ouvrage  est le Groupement d’entreprises GALAXIE SERVICES/ECODI. Le représentant du directeur technique, l’ingénieur en génie civil, Lassina Sako reconnait les difficultés évoquées par la mission de contrôle. « Nous reconnaissons le retard constaté sur le chantier, qui est dû à plusieurs raisons. Sur place, nous avons rencontré un problème d’approvisionnement des matériaux qui a ralenti nos travaux. Et pour cette question, nous envisageons nous approvisionner depuis Bobo-Dioulasso. Il faut ajouter aussi que nous avons commencé les travaux en aout 2020, et avec la saison pluvieuse nous avons fait pratiquement un mois sans travailler. Pour la faible mobilisation du personnel, cela est dû à des difficultés de coordination entre les chefs de chantiers et le bureau de contrôle parce qu’ils n’arrivent pas à s’accorder sur un certain nombre de détails techniques qui entravent l’avancement des travaux. Sinon de façon globale, nous reconnaissons que nous sommes en retard et nous allons tout faire pour relever le défit afin de pouvoir livrer l’infrastructure dans un délai raisonnable ». Puis d’ajouter « je peux vous rassurer que de par ma conscience d’ingénieur de génie civil, un minimum doit être fait. Les recommandations du contrôle seront prises en compte et les équipes seront davantage mobilisées avec des équipes tournantes».

Recommandations de la mission de contrôle

Pour la mission de contrôle, la qualité des matériaux à utiliser doit être de rigueur. « Nous avons à plusieurs reprises déclassés des agrégats de mauvaise qualité qui ne sont pas évacués du chantier par l’entrepreneur. Et malheureusement nous surprenons les ouvriers qui utilisent ces agrégats de mauvaise qualité. Plusieurs anomalies ont été relevées, consignées et transmises à travers les procès-verbaux de visite de chantier à qui de droit. Il y a un sérieux problème parce que pour un délai d’exécution de 12 mois, sept mois sont déjà consommés avec un taux d’exécution d’environ 10 %. Au fil du temps l’entreprise ne respecte pas nos recommandations et il n’y a aucune réaction de la part de là-haut et c’est dommage de se retrouver seul sur le chantier avec ces difficultés… ».

Construction du centre universitaire de Gaoua
Une vue d’un nouveau bâtiment fissuré

Le chargé de mission du centre universitaire de Gaoua, Pr Iréné Somda affiche toute sa désolation face à ce constat. « Ce qui est difficile à comprendre, en dépit des observations faites par le contrôle bien consignés dans les procès-verbaux, l’entreprise n’obtempère pas. Et nous interpellons qui de droit pour que les travaux soient repris assez rapidement, pour que nous puissions espérer avoir nos locaux pour pouvoir dérouler normalement nos activités pédagogiques. J’ai un pincement au cœur avec ce que je viens de voir sur le chantier… »

Le chantier du centre universitaire de Gaoua a démarré le 13 août 2020 et prévoit la construction d’un bâtiment en R+2 avec une salle de conférence de 300 places ,4 laboratoires, 24 bureaux, 13 salles de cours et une salle d’informatique.

A lire aussi: Sud-Ouest: Journée d’échanges entre le Gouverneur Emmanuel Zongo et les étudiants à l’Université de Gaoua

www.libreinfo.net