spot_img

Coopération : que valent les sanctions de la CEDEAO contre le Burkina, le Mali et la Guinée?

Publié le : 

Publié le : 

La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a multiplié les sanctions à l’endroit du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée. Le 19 février 2023, elle a décidé de maintenir les anciennes sanctions et d’interdire les membres du gouvernement de ces 3 pays de voyager dans l’espace CEDEAO. Cela va-t-elle accélérer le projet de fédération des trois pays? 

Par Elza Nongana

Les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Burkina et de la Guinée avaient pourtant émis le souhait de lever les sanctions.

Un souhait que la CEDEAO à balayer du revers de la main. En effet, grande a été la surprise de tous, de voir que la CEDEAO a non seulement maintenu les sanctions à leur endroit, mais qu’elle a aussi décidé d’imposer une interdiction de voyager aux membres du gouvernement de ces 3 pays fédéralistes.

Le 9 février 2023, les ministres des Affaires étrangères du Mali, M. Abdoulaye Diop, du Burkina Faso, Mme Olivia Rouamba et de la Guinée, M. Morissanda Kouyaté à l’issue de leur rencontre tripartite, avaient dénoncé les sanctions de la CEDEAO à leur égard, les qualifiant même de «mécaniques».

Ils avaient insisté sur la nécessité de lever les sanctions qu’ils considèrent comme une épée de Damoclès.

Avec cette nouvelle sanction qui s’est ajoutée, cela ne va-t-elle pas accélérer le Burkina Faso, le Mali et de la Guinée à concrétiser leur projet de fédération ?

Pour ce qui est de cette fédération, on se rappelle qu’en terre guinéenne, le 2ᵉ Vice-président du parlement de la CEDEAO, M. Sani Malam Chaibou avait marqué un refus catégorique à ce projet.

Il déclarait en substance: « Pour la fédération, on ne va pas vous laisser la faire. Nous sommes à 15 et nous allons rester à 15». Comme pour prévenir les trois États qu’ils s’aventurent sur un terrain assez glissant.

Le chef du gouvernement burkinabè, M. Apollinaire Kyelem s’est prononcé sur cette « hostilité de la CEDEAO» le 9 février 2023.

Il trouvait que « si la CEDEAO veut être respectée, elle doit aussi apprendre à respecter les autres». Il avait aussi ajouté que l’espace communautaire « n’a joué aucun rôle pour aider le Mali et le Burkina Faso qui traversent une crise sécuritaire sérieuse».

Lire aussi: CEDEAO: interdiction de voyager pour les membres du gouvernement du Burkina, Mali et Guinée (communiqué final)

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Guinée: la Cedeao annonce un soutien de plus de 5,5 milliards fcfa

Le commissaire au développement humain et aux affaires sociales de la CEDEAO, Pr Fatou Sow Sarr a annoncé le 19 avril 2024 à Abuja,...

Diplomatie : Le colonel Boukaré Zoungrana nommé ambassadeur au Tchad

L'ex-ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le Colonel Boukaré Zoungrana, est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso...

Coopération : Moscou veut renforcer les relations bilatérales avec le Burkina

Le ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, accompagné de la ministre en charge de la Coopération régionale, Stella Eldine Kabré, ont reçu,...

France: Alassane Ouattara reçu à dîner à l’Élysée

Le Président français Emmanuel Macron va recevoir ce vendredi 22 mars 2024 son homologue ivoirien Alassane Ouattara à l'Elysée pour un dîner selon Africa...

Coopération : la Chine offre du matériel militaire à l’armée burkinabè

La République populaire de Chine a offert du matériel militaire à l’armée burkinabè, ce jeudi 21 mars 2024 à Ouagadougou. C’était au cours d’une...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...