Accueil Santé Coronavirus : le Haut conseil national de la recherche scientifique invité à...

Coronavirus : le Haut conseil national de la recherche scientifique invité à activer sa commission Santé et bien-être

Le président du Faso, Roch Kaboré s’est adressé hier 20 mars à la nation. Dans son adresse, il a pris des mesures fortes pour faire face au Covid-19 qui progresse malheureusement à un rythme très inquiétant dans notre pays où, à la date du 20 mars, le point de cette situation affiche : 40 cas confirmés avec un décès et 4 cas de guérison. Au rang de ces mesures fortes, figure l’exhortation faite au Haut conseil national de la recherche scientifique à activer sa commission Santé et bien-être. 

Par Siébou Kansié

Le président du Faso, Roch Kaboré a introduit son discours par un rappel du bilan : « Depuis la confirmation des premiers cas dans notre pays, le 9 mars dernier, à ce jour, une quarantaine de personnes sont contaminées, et nous avons enregistré le premier décès, dans la nuit du 17 au 18 mars. »

Il a par la suite, rappelé l’urgence pour chaque citoyen de changer de comportement au regard du mode de contamination du virus et des capacités de nos structures de santé. « Nous devons tout mettre en œuvre et adopter les bonnes pratiques, pour interrompre la chaine de transmission communautaire du COVID-19. », a-t-il recommandé.

          Le péril est imminent et « personne n’est à l’abri de ce virus »

Au niveau des libertés, le chef de l’Etat a instauré un couvre-feu de 19h00 à 5h00 du matin, sur toute l’étendue du territoire, à partir du 21 mars 2020.

Il a ordonné l’interdiction de tout regroupement de plus de 50 personnes, tout en laissant le soin aux autorités compétentes (maires surtout) de prendre des mesures restrictives concernant les débits de boissons, les salles de cinéma, de jeux et de spectacles, les marchés et yaars, les restaurants.

Au niveau des transports, Roch Kaboré a annoncé la fermeture des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso aux vols commerciaux, pour une durée de deux semaines renouvelable, excepté les vols intérieurs et militaires et le fret ; la fermeture des frontières terrestres et ferroviaires, pour une durée de deux semaines, renouvelable. L’ensemble de ces mesures entre en application à partir du 21 mars 2020 à minuit.

Sur le plan politique, le locataire de Kosya ordonne la suspension avec effet immédiat des opérations d’enrôlement biométrique et celles spéciales de délivrance de cartes nationales d’identité burkinabè (CNIB). Le président du Faso se veut ferme sur l’application des mesures d’hygiène dans tous les lieux publics et privés.

                                      Des pratiques qui sauvent

Le président du Faso est revenu dans son adresse, sur les mesures pratiques édictées par les spécialistes et le personnel de santé. Il a insisté sur le respect de ces règles. Il s’agit de ne pas se serrer les mains ; ne pas s’embrasser ; se laver régulièrement les mains au savon ; observer la mesure de distance d’un mètre au moins ; éviter les regroupements ; limiter nos déplacements et sorties ; porter des cache-nez et alerter les services de veille au 3535 en cas de suspicion.

Il dit compter sur la responsabilité de tous, dans la discipline et l’engagement pour une réponse à la hauteur des défis que pose cette maladie au Burkina Faso et au reste du monde.

Le président du Faso a également  exhorté le Haut Conseil national de la recherche scientifique à activer sa commission Santé et bien-être, pour mieux prendre en charge les personnes contaminées. L’amour de la Patrie, selon Roch Kaboré, doit amener chacun, en plus de la lutte contre le terrorisme, à la mobilisation contre le coronavirus, en se conformant strictement aux consignes et aux mesures édictées.

www.libreinfo.net