spot_img

CAN 2023 : Le Triomphe d’une Côte d’Ivoire résiliente!

Publié le : 

Publié le : 

Dimanche 11 février 2024, 22 heures temps universel. L’arbitre mauritanien Dahan Beida siffle la fin de l’ultime match de la CAN’2023, propulsant les Éléphants de Côte d’Ivoire sur le toit de l’Afrique.

Par Serge Mathias Tomondji

Une troisième étoile arrachée de haute lutte, après un parcours épique pour un ressuscité qui a enchaîné les miracles depuis les huitièmes de finale auxquels elle a accédé au bout d’un intenable suspense.

Pays organisateur de la 34e édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations, la Côte d’Ivoire remporte donc son troisième trophée continental à domicile.

Une prouesse qui n’est pas arrivée depuis 2006 et le sacre des Pharaons sur leur terre d’Égypte.

Au-delà de cette prestation « Trois étoiles » avec des Éléphants qui se sont sublimés match après match dans la phase des éliminations directes, comme pour laver l’affront de leurs piètres résultats et de cette retentissante humiliation (0-4 contre la Guinée équatoriale) pendant la phase de groupes, cette CAN’2023 a incontestablement été des plus enlevées et des plus surprenantes !

Sensations fortes, retournements de situation, des « grands » d’Afrique éliminés précocement… ont rythmé un rendez-vous classé inédit, aussi bien en records sportifs qu’en organisation globale.

Émotions et désillusions étaient ainsi présentes à tous les étages : Algérie éliminée une fois encore au premier tour, Maroc et Égypte sortis trop tôt, Lions indomptables du Cameroun domptés, Cap-Vert et Guinée équatoriale euphoriques, médaille de bronze pour l’Afrique du Sud, la RD Congo qui montre un énorme potentiel… Et ce n’est pas tout !

Le Sénégal, tenant du titre, ravageur dans son groupe C avec trois victoires en trois matches, stoppé net dans son élan par une Côte d’Ivoire, pays organisateur, méconnaissable et moribonde lors de la phase qualitative avec seulement trois points (une victoire et deux défaites) et goal différentiel catastrophique !

Finalement, au soir de l’acte final qui consacre, ce 11 février, le couronnement des Éléphants de Côte d’Ivoire, on retiendra, avec

Patrice Motsépé, président de la Confédération africaine de football (CAF) que « cette CAN est la meilleure de toute l’histoire avec plus d’un milliard de personnes qui l’ont suivie » à travers le monde.

Et pour lui, cette 34e édition de la CAN a bénéficié d’« infrastructures de classe mondiale » avec, partout, la chaleur d’un peuple exceptionnel et passionné.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Côte d’Ivoire a réussi son pari d’organiser la plus belle CAN de toute l’histoire.

Elle avait promis une CAN de l’hospitalité, de la fraternité, de la réussite et les résultats sont allés au-delà des attentes.

Les vingt-quatre nations qui ont pris le départ de la compétition le 13 janvier dans six stades de toute beauté ont livré 52 matchs complètement fous jusqu’à l’épilogue du 11 février.

À l’arrivée, une compétition des plus offensives avec un record de 119 buts marqués et la révélation d’un incroyable entraîneur intérimaire, celui du pays hôte, qui a débarqué son coach titulaire en cours de compétition.

À présent que la fête est finie et que la Côte d’Ivoire célèbre ses héros après un mois d’un tournoi de tous les superlatifs, la vie politique, des plus mouvementées en Afrique de l’Ouest ces derniers jours, reprendra certainement ses pleins droits.

Avec notamment, en avant-première, la crise qui s’est ouverte au Sénégal suite au report annoncé, du 25 février au 15 décembre prochain, de l’élection présidentielle.

Mais aussi la sortie actée, depuis le 28 janvier dernier, du Burkina, du Mali et du Niger de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qu’ils accusent de ne plus servir les intérêts de leurs nations.

Des évènements qui, sans doute, rythmeront encore longtemps les matchs du théâtre politique africain, lui aussi plein de surprises et de retournements !

La Côte d’Ivoire a réussi son pari d’organiser la plus belle CAN de toute l’histoire. Elle avait promis une CAN de l’hospitalité, de la fraternité, de la réussite et les résultats sont allés au-delà des attentes.

Les vingt-quatre nations qui ont pris le départ de la compétition le 13 janvier dans six stades de toute beauté ont livré 52 matchs complètement fous jusqu’à l’épilogue du 11 février.

À l’arrivée, une compétition des plus offensives avec un record de 118 buts marqués et la révélation d’un incroyable entraîneur intérimaire, celui du pays hôte, qui a débarqué son coach titulaire en cours de compétition…

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...
spot_img

Autres articles

Burkina/Sourou: Prorogation du couvre-feu de 3 mois à Lankoué et Kiembara

Dans un communiqué du 25 février 2024, le Haut-Commissaire du Sourou, Salif Traoré a annoncé la prorogation du couvre-feu dans les départements de Lankoué...

Sénégal : vers une amnistie générale pour les troubles connus par le pays

Le chef de l’État sénégalais Macky Sall a annoncé ce lundi 26 février 2024, un projet de loi d’amnistie générale pour les faits liés...

Procès Adama Siguiré : après 3h de débats, le dossier renvoyé au 4 mars

Le procès en diffamation intenté contre l’écrivain Adama Siguiri est renvoyé au 4 mars 2024.  Par Nicolas Bazié Lorsque le dossier a été appelé, les avocats...

«Enlèvement» de Me Kam : Le Mouvement SENS dénonce une violation des libertés démocratiques au Burkina

Le Mouvement SENS a organisé une conférence de presse , le lundi 26 février 2024 à Ouagadougou, pour dénoncer «l'enlèvement» de leur coordinateur national,...

Coopération: Retrait de l’AES, la CEDEAO énonce les conséquences

Les chefs d’Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont tenu un sommet extraordinaire sur la situation politique, la...