Accueil Société Covid-19 : les lieux de culte catholiques seront rouverts le 20 mai prochain

Covid-19 : les lieux de culte catholiques seront rouverts le 20 mai prochain

A travers un communiqué rendu public ce samedi 9 mai 2020, la Conférence épiscopale Burkina-Niger a annoncé la réouverture des lieux de culte à partir du 20 mai prochain. L’Église catholique avait ordonné la suspension des cultes au regard des risques de propagation du Covid-19.

Par Siébou Kansié

Dans un communiqué dont Libreinfo.net a obtenu copie, la conférence épiscopale Burkina-Niger annonce la reprise des cultes le 20-21 mai prochain. Selon le communiqué signé par Mgr Laurent B. Dabiré, Evêque de Dori et président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, les cultes sont ouverts au grand public.

Ledit communiqué précise que la reprise des célébrations liturgiques et paraliturgiques publiques se fera dans le grand respect des mesures administratives et des consignes sanitaires édictées par les autorités compétentes. La note donne des obligations à respecter dont entre autres :

  • Le port de masque ou cache-nez ;
  • Le lavage des mains à l’eau et au savon ou leur désinfestation au gel hydro-alcoolique ;
  • L’interdiction des poignées de mains et des accolades ;
  • La désinfestation des lieux de culte ou de réunion selon les indications des services sanitaires ;
  • La distanciation physique d’un mètre au moins entre les personnes.

Pour les activités pastorales et les assemblées liturgiques, le communiqué rappelle que les conduites suivantes doivent être respectées :

  • S’abstenir du baiser de la paix ou la poignée de main à la messe ;
  • Communier au corps du Christ uniquement en recevant l’hostie à la main ;
  • Les prêtres communieront au précieux sang par intinction ; ils veilleront à limiter au strict minimum les concélébrations ;
  • Inciter, inviter et aider les fidèles infectés et affectés par le coronavirus à suivre strictement les consignes du ministère de la santé et à s’abstenir de participer aux célébrations communautaires jusqu’à leur guérison ;
  • Suspendre l’usage d’eau bénite dans les bénitiers aux portes des églises et n’en utiliser lors des célébrations, le cas échéant, que par aspersion en évitant que l’on y trempe les doigts ;
  • Les ministres ordinaires et les ministres extraordinaires de l’Eucharistie se désinfecteront les mains avec du savon ou du gel hydro-alcoolique avant et après la distribution de la communion. Ceux qui travaillent à la sacristie, veilleront à prendre la même précaution ;
  • Suspendre ou renvoyer à une période favorable les activités comportant un grand rassemblement : les pèlerinages diocésain ou paroissiaux, les retraites, les campagnes d’évangélisation, les rencontres provinciales des jeunes et autres rencontres de même ampleur, tout autre rassemblement qui, au jugement de l’ordinaire du lieu, présente des risques de propagation du covid-19.

En invitant les fidèles à intensifier les prières pour les personnes décédées ainsi que leurs familles, le communiqué des évêques précise que chaque Évêque prendra les dispositions appropriées pour l’achèvement de l’année catéchétique et la célébration des sacrements ou des rites de passage d’étapes.

www.libreinfo.net