Home Non classé Covid-19 : les petits commerçants fortement impactés par la pandémie (PAM)

Covid-19 : les petits commerçants fortement impactés par la pandémie (PAM)

0
Covid-19 PAM
Rond point des cinéaste à Ouagadougou, Burkina Faso.© ouaga.aici

Le Programme alimentaire mondial (PAM) en collaboration avec plusieurs partenaires a mené une étude “d’impact covid-19”. De cette étude rendue publique le 20 janvier 2022, il ressort qu’il y aura une nette augmentation de la pauvreté en Afrique de l’Ouest en raison de la pandémie de Covid-19.  Les zones les plus touchées par cette pauvreté sont les pays situés au Bassin du Lac Tchad, du Liptako-Gourma et de la région du Sahel. 

Par Tatiana Kaboré

Les pays du Liptako-Gourma que le Burkina, le Mali et le Niger et ceux situés au Bassin du Lac Tchad (Nigéria, Tchad, Niger, Cameroun,…) vont connaître une augmentation de la pauvreté à cause de la pandémie de covid-19.

Selon l’étude du PAM, les personnes les plus touchées sont celles dépendant des sources de revenus instables à savoir, les petits commerçants, les vendeurs de rue et les travailleurs occasionnels.

Cette situation de crise sanitaire obligera les populations à “vendre leurs biens et moyens de subsistance afin de satisfaire leurs besoins alimentaires”.

L’étude révèle également que la proportion des personnes vivant avec environ 1000 FCFA par jour en Afrique de l’Ouest, s’est accélérée, enregistrant ainsi une hausse de 2,9% en 2021 contre 2,3% en 2020. 

L’autre point souligné par l’étude, est l’augmentation du fardeau de la dette des pays de la région “dans un contexte de lenteur de la reprise économique, de rétrécissement de l’espace budgétaire et de la faible mobilisation des ressources”. 

De même, plus de 25 millions de personnes dans la région qui compte environ 1,3 milliards d’habitants, ne sont pas en mesure de satisfaire leurs besoins alimentaires de base, soit une augmentation de 34% par rapport à 2020. 

Intitulée “Etude d’impact Covid-19”, elle a mis en évidence les effets des mesures préventives, parmi lesquelles la fermeture des frontières, les restrictions de mouvement et la perturbation des chaînes d’approvisionnement. 

Ces mesures selon le PAM, ont perturbé les activités génératrices de revenus et exacerbé la hausse des prix alimentaires sur les marchés. 

www.libreinfo.net

 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =