Home Diplomatie Crise Mali-Côte d’Ivoire :  trois présidents vont rencontrer Assimi Goïta pour  la...

Crise Mali-Côte d’Ivoire :  trois présidents vont rencontrer Assimi Goïta pour  la libération des 46 soldats ivoiriens

0
Image illustrative

Le président en exercice de l’Union Africaine, Macky Sall, les présidents ghanéen Nana Akufo-Addo et togolais Faure Gnassingbé vont se rendre très bientôt au Mali pour tenter une sortie de crise concernant les 46 militaires ivoiriens incarcérés à Bamako. Cette “mission de haut niveau” fait suite à plusieurs démarches qui se sont soldées par un échec pour obtenir la libération des militaires ivoiriens arrêtés depuis le 10 juillet 2022. 

Par Daouda Kiekieta

Les démarches diplomatiques se poursuivent pour obtenir la libération des soldats ivoiriens incarcérés au Mali. Après le déplacement de plusieurs chefs d’Etat et des émissaires au Mali sur cette question, c’est le tour de trois des présidents sous-régionales de tenter leur chance de médiation.

Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, le président du Ghana Nana Akufo Addo et Faure Gnassingbé du Togo vont rencontrer le président de la Transition malienne Assimi Goïta dans les jours à venir.

L’annonce a été faite à l’issue du sommet extraordinaire de la CEDEAO tenu le 22 septembre 2022 à New York, en marge de la 77e Assemblée Générale l’ONU.

Cette visite constitue-t-elle une dernière chance pour le Mali avant d’éventuelles nouvelles escalades de tensions entre Bamako et les institutions Ouest africaine ? En tout cas, la crise entre ces deux pays voisins a un impact négatif sur  le bon fonctionnement de la CEDEAO. 

A l’issue de ce sommet, demandé par la Côte d’Ivoire, tous les chefs d’État de la sous-région sont d’accord pour demander la libération « immédiate et sans conditions » des soldats ivoiriens détenus depuis le 10 juillet, a précisé Omar Alie Touray, président de la Commission de la CEDEAO.

Lire aussi: Affaire 49 soldats ivoiriens : le Mali affirme qu’il ne «cédera à aucun chantage ou intimidation»

Dans cette crise entre Abidjan et Bamako, les autorités maliennes ont demandé qu’en contrepartie de la libération des soldats détenus au Mali, la Côte d’Ivoire extrade vers le Mali des personnalités qui, selon elles, bénéficient de la protection d’Abidjan pour déstabiliser le Mali. 

Le samedi 3 septembre 2022, Bamako a accepté de libérer trois soldats féminins du groupe des 49 militaires ivoiriens accusés de mercenariat.

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 10 =