Home Sécurité Crise sécuritaire au Burkina Faso : des ressortissants de cinq communes du...

Crise sécuritaire au Burkina Faso : des ressortissants de cinq communes du Centre-Nord crient au secours

0

Les ressortissants des communes de Barsalogho, de Pensa, de Foubé, de Dablo et de Bourouma ont exprimé, au cours d’une conférence de presse, animée le lundi 09 mai 2022 à Ouagadougou, leur désarroi face à la « dégradation avancée » de la situation sécuritaire dans ces localités. Plus de 20.000 personnes ont fui Foubé suite aux récentes attaques du 06 et du 24 avril, selon Moumouni Sawadogo, porte-parole des ressortissants.

Par Daouda Kiekieta

« Foubé et Dablo se sont vidés de leurs habitants. Barsalogho, Pensa et Bourouma vont tous tomber sous le joug des groupes armés, si des actions diligentes ne sont pas posées dans le domaine sécuritaire et humanitaire ». Ce sont là des propos de Moumouni Sawadogo, ressortissant de Foubé.

Selon Moumouni Sawadogo, la commune de Pensa, située à environ 90 kilomètres de Kaya, chef-lieu de région du Centre-Nord, accueille, en ce moment, plus de 20.000 personnes déplacées internes venues, notamment, de Foubé.

Notant que ces personnes déplacées, pour la plupart, s’abritent sous des arbres et n’ont rien à manger, M. Sawadogo a ajouté que les axes qui relient ces communes entres elles sont contrôlés par les terroristes, empêchant le ravitaillement en produits de premières nécessités dans ces localités.

Par ailleurs, ces ressortissants ont fait savoir qu’ils ont fait des cotisations pour acheter des vivres, qui ont été transportés par hélicoptère de la ville Kaya à la commune de Foubé. « Du 1er février jusqu’au 24 mars 2022, on a eu au total 9 ravitaillements en vivres, par héliporté. Mais depuis le 24 mars, cette aide s’est stoppée », ont-ils déploré.

Face à cette « situation très déplorable » qui prévaut, les populations se sentent abandonnées par les forces de défense et de sécurité. « Les villageois se sont levés un matin trouver que le détachement militaire a quitté le village », a laissé entendre le conférencier du jour, parlant de la situation dans laquelle Dablo s’est vidé de ses habitants.

M. Sawadogo et ses camarades invitent donc, « de tout urgence », les autorités à porter secours à ces milliers personnes qui sont exposées à l’insécurité et à la famine. « Il faudra des actions urgentes car la situation connaît une dégradation avancée.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 − 17 =