Home Culture Culture : la CEDEAO veut mettre en place le premier festival ouest-africain des...

Culture : la CEDEAO veut mettre en place le premier festival ouest-africain des arts et de la culture

0
Les acteurs de Cédéao font le bilan de leur participation à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou  (FESPACO).

La communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a fait le bilan de sa participation à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou  (FESPACO). C’était au cours d’une conférence de presse tenue le 23 octobre 2021 au siège du FESPACO à Ouagadougou.

Par Tatiana Kaboré

Présente pour prendre part aux activités du FESPACO, la CEDEAO a tenu à faire le bilan de sa participation à cette 27e édition de la grande messe du cinéma africain et à donner ses perspectives pour les années à venir. Comme à chaque édition, elle a décerné des prix aux professionnels du cinéma.

Ce sont au total 4 prix spéciaux qui ont été décernés par la CEDEAO. Le premier prix concerne le meilleur film ouest-africain sur l’intégration d’une valeur de 15 millions de francs CFA. Ce prix a été remporté par le cinéaste burkinabè Boubacar Diallo.

Le deuxième prix est le prix spécial de la meilleure cinéaste de l’Afrique de l’Ouest, d’une valeur de 10 millions francs CFA. Le troisième, c’est le prix spécial du meilleur réalisateur des films d’école. Le gagnant de ce prix a empoché la somme de 2 millions de francs CFA. Le dernier, est le prix spécial du meilleur comédien ou comédienne de l’Afrique de l’Ouest.

Selon les conférenciers, la CEDEAO depuis 2019 dispose d’une politique culturelle qui prend en compte la quasi-totalité des sous-secteurs de la Culture. Pour M. Mamadu Jao, le commissaire en éducation, sciences et culture de la CEDEAO, « la culture constitue un secteur qui peut accélérer l’intégration communautaire mais aussi, atténuer les crises identitaires et sécuritaires si l’on sait l’utiliser à bon escient ».

Les participants à la rencontre bilan de la Cédéoa

Dr Émile Zida, chef de division culture de la CEDEAO a pour sa part, fait le point des 5 axes principaux de la politique de la CEDEAO en matière de culture. Ces axes concernent la protection et le développement du patrimoine et de diversité culturelle, le développement des industries culturelles et créative et du marché régional des biens et services culturels, la promotion de la culture de la paix, la protection et le développement de propriété intellectuelle et le renforcement de la gouvernance et du système d’information de la culture.

Il a annoncé que la CEDEAO en collaboration avec l’UEMOA, envisage organiser le premier festival ouest-africain des arts et de la culture.

La vision future de la CEDEAO, notamment celle 2050, dont l’application commencera en 2022, reposera sur 5 piliers selon M. Zida. Ces piliers vont concerner la démographie, le capital humain, le développement social et la migration. Il y aura aussi l’environnement et les ressources naturelles, la géopolitique, la gouvernance, la sécurité et la paix.

Il a mentionné également la croissance économique, la transformation structurelle et le développement du secteur privé, l’intégration économique et monétaire, les infrastructures économiques, l’énergie et les partenariats.

C’est depuis 1993 que la CEDEAO participe de façon active et continue au FESPACO.

www.libreinfo.net

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =