Home Culture Culture:la Confrérie des dozos se réjouit de la prise en compte des...

Culture:la Confrérie des dozos se réjouit de la prise en compte des religions traditionnelles dans l’Observatoire national des faits religieux

Par La Rédaction

Le ministre de la culture des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a reçu en audience ce 10 septembre 2020 le coordonnateur de la confrérie des dozos sans frontière, Yacouba Drabo. Les échanges ont porté sur la reconnaissance officielle des religions traditionnelles et l’organisation d’un atelier de la confrérie des dozos au Burkina Faso.

Le coordonnateur des dozos a adressé ses félicitations au gouvernement pour son engagement dans la dynamique de la valorisation des religions ancestrales. Il a salué les actions du ministre Abdoul Karim Sango en faveur de la promotion de la culture burkinabè.

Il a en outre annoncé au ministre Sango, de la tenue d’un atelier de réflexion de l’association des dozos dans la ville de Bobo Dioulasso. Ce cadre de réflexion se tiendra sous le thème : ”Dimension culturelle des religions ancestrales et promotion des valeurs culturelles traditionnelles : rôle et place du dozo”. Cet atelier regroupera tous les dozos du Burkina.

Le gouvernement burkinabè a lors du conseil des ministres du 6 août 2020 pris un décret portant création, composition, attribution et fonctionnement de l’Observatoire national des faits religieux (ONAFAR).

La modification de ce décret vise la prise en compte de la religion traditionnelle, la révision du mandat des membres du bureau de l’ONAFAR, et ses membres représentants ainsi que la prise en compte des points focaux régionaux.

L’ONAFAR est composé de dix membres représentants les communautés musulmanes, les églises et missions protestantes, les communautés catholiques, le ministère en charge de la décentralisation et le Conseil supérieur de la communication. Les religions traditionnelles et ancestrales n’étaient pas prises en compte dans ce comité.

www.libreinfo.net