Accueil Politique Démission de Duncan,le Président Ouattara “perd” un Grand commis de l’Etat après...

Démission de Duncan,le Président Ouattara “perd” un Grand commis de l’Etat après Amadou Gon Coulibaly

Daniel Kablan Duncan,le vice Président demissionnaire (gauche) et le defunt premier ministre Amadou Gon Coulibaly
Daniel Kablan Duncan,le vice Président démissionnaire (gauche) et le défunt premier ministre Amadou Gon Coulibaly

C’est une véritable tempête pour le Président ivoirien Alassane Ouattara. En l’espace d’une semaine,il perd deux grands collaborateurs,loyaux et très expérimentés. En effet,pendant que le Président Ouattara continue de pleurer la mort de son “fils” Amadou Gon Coulibaly,le 8 juillet dernier,c’est le Vice Président Daniel Kablan Duncan,l’ancien premier ministre qui démissionne lundi 13 juillet.Selon le Secrétaire Général de la Présidence M.Achi,Daniel Kablan Duncan a déposé sa démission depuis le 27 février 2020. Cependant,le Président Ouattara aurait tout fait pour convaincre ce dernier à rester dans ses fonctions mais sans succès.

Par Tatiana Kabore (stagiaire)

Né le 30 juin 1943 à Ouellé en côte d’ivoire. Daniel Kablan Duncan est un homme politique ivoirien. En 1963 au lycée classique d’Abidjan, il obtient son baccalauréat série mathématiques. Puis il est admis dans trois universités  à l’issu des classes préparatoires au lycée Michel Montaigne de Bordeaux, dont  l’Ecole des hautes études commerciales du Nord (EDHEC), à l’institut commercial de Nancy et enfin au lycée Michel Montaigne de Bordeaux. Il choisira alors d’intégrer l’institut commercial de Nancy où il obtiendra en 1967, un diplôme d’ingénieur commercial, puis un diplôme d’ingénieur en commerce international.

De 1970 à 1973, il est nommé sous-directeur des interventions et des relations économiques extérieures au ministère de l’économie et des finances de la côte d’ivoire. L’année suivant il entre au Fonds Monétaires International(FMI), et en 1974, il rejoint la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), d’abord en tant que chef de service, et ensuite adjoint au directeur national jusqu’en 1986. Ainsi de 1989 à 1990, il est nommé directeur central du patrimoine et de l’information au siège de la BCEAO.

De juillet 1990 à novembre 1990, il exerce la fonction de ministre des finances dans le gouvernement dirigé par Alassane Ouattara, sous la présidence de Félix Houphouët Boigny. Il est ensuite nommé de novembre 1990 à décembre 1993 ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l’économie, des finances, du budget, du plan, du commerce et de l’industrie. A l’avènement d’Henry Konan Bédié comme chef d’Etat ivoirien, le 11décembre 1993 il est nommé premier ministre jusqu’au coup d’Etat du général Robert Guei en 1999.

En juin 2011, il est nommé ministre des affaires étrangères sous le gouvernement du ministre Soro Guillaume et reconduit le 13 mars 2012 dans le nouveau gouvernement du ministre Jeannot Kouadio Ahoussou. En outre, le 21 novembre de la même année, il est une fois de plus nommé premier ministre. Le 6 janvier 2016 il présente la démission de son gouvernement, avant d’être reconduit dans ses fonctions le même jour par le Président Alassane Ouattara. Une année plus tard, le 9 janvier 2017 il rend sa démission au chef de l’Etat ivoirien, une démission acceptée par le président. Ainsi, le 10 janvier 2017, il est nommé au poste de Vice-président de la République de côte d’Ivoire, le premier a occupé ce poste crée par la nouvelle constitution de 2016 qui institue la troisième République, et il prête serment le 16 janvier 2017.

Ce lundi 13 juillet 2020, il rend sa démission une fois de plus à son poste de vice-président de la République de Côte d’Ivoire,juste quelques jours après le décès du premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, le mercredi 8 juillet 2020.

Source: Wikipedia

www.libreinfo.net