Home Diplomatie Diplomatie: « le Mali n’acceptera plus jamais les approches consistant à nous...

Diplomatie: « le Mali n’acceptera plus jamais les approches consistant à nous taire et à subir des injures et des assauts», Colonel Abdoulaye Maïga

0
Colonel Abdoulaye Maïga
le Colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim du Mali

Le mardi 27 septembre 2022, le Colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim du Mali,  en provenance de New York (USA), où il a pris part à la 77e Assemblée générale des Nations Unies, a été reçu par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. Il a au cours de cette rencontre rappelé que “le Mali n’acceptera plus jamais les approches consistant à le taire et à subir des injures et des assauts”. Et de souligner que le Mali demeure ouvert au dialogue avec tous les partenaires.

Par Tatiana Kaboré

Le premier ministre malien par intérim, le Colonel Abdoulaye Maïga a été chaleureusement accueilli dès son retour dans son pays. Il a par la suite rejoint le palais de Koulouba où il a été reçu par le Chef de l’Etat Assimi Goïta. Là-bas, le chef du gouvernement malien a exprimé sa reconnaissance au Président de la Transition.

«Je voudrais avant tout remercier Dieu le tout puissant et son excellence le Colonel Assimi Goïta, Président de la Transition, Chef de l’État, pour la confiance placée en nous…En toute franchise, nous avons été agréablement surpris », a indiqué le Chef du Gouvernement à sa sortie d’audience.

Le Premier ministre par intérim a saisi l’occasion pour rappeler que depuis l’année dernière jusqu’à cette 77éme session extraordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le Mali a traversé des situations inédites dans les relations internationales. Il a fait savoir que jamais dans l’histoire de la CEDEAO, un État n’a subi autant de sanctions qui, en plus d’être inédites, sont illégales, illégitimes et inhumaines pour un peuple qui fait déjà face à un contexte sécuritaire complexe. « Il  fallait le dire haut et fort à la communauté internationale», a-t-il précisé.

Le Colonel Maïga dit avoir mis à profit la tribune des Nations Unies, pour dénoncer la combine dont son pays a été objet au sujet des “46 mercenaires ivoiriens”. « Nous avons tous assisté à la synchronisation, à une mise en scène et à l’harmonisation des éléments de langage pour faire passer notre pays du statut de victime au statut de coupable dans cette affaire», a-t-il ajouté.

Revenant sur son propos à la tribune des Nations Unies, le Chef du Gouvernement a laissé entendre que « le Mali n’acceptera plus jamais les approches consistant à nous taire et à subir des injures et des assauts».

Cependant, il a laissé entendre que le Mali demeure ouvert au dialogue avec tous les partenaires, selon ses principes. Le respect de sa souveraineté, le choix stratégique de ses partenaires et la prise en charge des intérêts du peuple malien dans toutes les décisions, tels sont les principes mentionnés par le chef du gouvernement.

« Le combat que nous menons est un combat difficile et nous ne le faisons pas pour nous-mêmes mais pour les générations futures. Nous savons que ça ne sera pas simple mais nous nous battrons. Pour cela, il est important qu’il y ait une cohésion nationale autour de ce combat. Nous devons aussi taire nos différends personnels tout en mettant l’intérêt du Mali au-dessus de tout. Cela passera impérativement par la cohésion et l’unité nationale », a-t-il conclu.

Rappelons également qu’à la tribune des Nations unies, le colonel Abdoulaye Maiga n’a pas fait de cadeau à certains chefs d’État africains comme Alassane Ouattara, Mohamed Bazoum. Même la France a reçu en pleine figure “les balles” du premier ministre par intérim malien.

Lire aussi: Niger : les réactions se multiplient contre les propos du premier ministre par intérim du Mali Abdoulaye Maïga

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 + 2 =