Home Diplomatie Diplomatie : le Niger suspend les autorisations du transit de produits pétroliers...

Diplomatie : le Niger suspend les autorisations du transit de produits pétroliers vers le Mali

0

La Douane nigérienne a annoncé dans une note de service datée du 21 septembre 2022, la suspension des autorisations du transit de produits pétroliers vers son voisin le Mali. Cette note intervient après le discours tenu contre le Président nigérien Mohamed Bazoum, le samedi 24 septembre 2022 à la tribune de l’ONU, par le premier ministre par intérim malien, le colonel Abdoulaye Maïga.

Par Tatiana Kaboré 

Les relations entre le Mali et le Niger ne sont plus au beau fixe depuis l’avènement  de la junte au pouvoir à Bamako. Cela semble s’empirer après que le Colonel Abdoulaye Maïga du Mali ait traité le Président nigerien Mohamed Bazoum, « d’étranger se réclamant du Niger». Certainement, cette phrase n’a pas été du goût des autorités du Niger et la réaction ne s’est pas faite attendre. 

Dans une note de service, la direction générale des douanes du Niger a annoncé la suspension du transit de produits pétroliers, en direction du Mali hormis ceux destinés à la Mission Multidimensionnelle intégrées des Nations Unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). 

« J’ai l’honneur de porter à votre connaissance de la suspension des autorisations de transit de produits pétroliers sur le Mali non destinées à Minusma accordées aux usagers », a indiqué le directeur des douanes nigériennes, Harouna Abdallah, dans la note de service adressée aux différentes unités des douanes situées sur les axes routiers menant au Mali. 

Le directeur général a ajouté que l’utilisation des autorisations déjà délivrées pour accomplir les formalités de transit des produits pétroliers non destinées à la Minusma est suspendue. Il a de ce fait instruit les responsables des unités des douanes concernées à « l’exécution de la présente mesure».

Lors de son discours à l’occasion de la 77ème session de l’ Assemblée générale de l’ONU, le premier ministre par intérim malien, Abdoulaye Maïga avait tiré à boulets rouges sur plusieurs chefs d’États africains parmi lesquels celui du Niger Mohamed Bazoum.

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Youssouf Mohamed Elmouctar a « condamné fermement le contenu des propos (du colonel Maïga). L’ivresse de la junte malienne lui a fait oublier le sens du protocole et de la diplomatie».

« Il a fait honte à l’Afrique et au monde civilisé», a poursuivi le ministre, dénonçant « la bassesse» des propos du chef du gouvernement malien.

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 5 =