Home Diplomatie Diplomatie : L’ex ministre burkinabè de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo reprend du...

Diplomatie : L’ex ministre burkinabè de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo reprend du service

0

L’ancien ministre burkinabè des Mines, des Carrières et de l’Énergie, Dr Ismaël Bachir Ouédraogo démarre une nouvelle carrière dans le conseil de Tony Blair Institute for Global Change, en tant que Senior Advisor. Entendez par là, conseiller principal. Cela intervient environ 5 mois après la chute du gouvernement du président Roch Kaboré, où il occupait les fonctions de ministre.

Par Nicolas Bazié

Depuis le renversement du pouvoir du président Roch Kaboré le 24 janvier 2022, occasionnant ainsi la chute du gouvernement d’alors, plusieurs ministres étaient restés silencieux. D’autres par contre, avaient repris leurs activités au Burkina où à l’international, comme l’ancien premier ministre Lassina Zerbo au Rwanda et l’ancien ministre de l’Économie et des Finances Lassané Kaboré au niveau de la CEDEAO.

Cette fois-ci, c’est l’ancien ministre des Mines, des carrières et de l’Énergie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo qui annonce officiellement un nouveau contrat avec Tony Blair Institute for Global Change.

« Après plus de quatre 4 années au service du ministère de l’Énergie, je démarre une nouvelle carrière dans le conseil » de l’Institut Tony Blair », a- t-il écrit. « Il a plu au Très Honorable Sir Tony Blair, ex Premier Ministre du Royaume Uni, de m’accorder l’honneur de me recevoir au sein du Tony Blair Institute for Global Change en tant que Senior Advisor », peut-on lire.

L’ancien ministre burkinabè de l’Énergie a annoncé que sa « première mission a consisté à accompagner la délégation de l’équipe Sahel de Tony Blair Institute for Global Change (TBI), dans ses travaux auprès du Gouvernement du Niger, à travers un portefeuille de secteurs clé dont celui de l’Energie ». Il indique que c’est un partenariat prometteur avec de belles perspectives de collaboration.

Sous le président Roch Kaboré, dans le premier mandat, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo avait été nommé ministre de l’Énergie. Après l’élection présidentielle de novembre 2020, qui a vu la réélection de l’ex président Kaboré, Bachir Ismaël Ouédraogo a été est reconduit au gouvernement. Cette fois, le président Roch Kaboré fusionne le ministère des Mines et des Carrières avec celui de l’Energie. Le jeune ministre est bombardé ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, à la tête d’un secteur en plein essor au Burkina Faso.

Bachir Ismaël Ouédraogo, fait partie des hommes de confiance de l’ex chef de l’Etat, Roch Kaboré. Il est le responsable jeunesse de l’ex parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Il avait participé à la rédaction du programme Énergie du candidat Roch Kaboré.

A 42 ans, il fait partie des jeunes cadres intellectuels du continent à la recherche des solutions basées sur les Énergies renouvelables et technologiques.

Il a fait ses études à l’université de Manchester en Angleterre, où il a obtenu son Doctorat en Économie des Énergies Renouvelables et Changement Climatique.

Tony Blair pour le changement global est une organisation à but non lucratif lancée en 2016 par l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair (1997-2007). Son objectif, aider à faire en sorte que la mondialisation profite au plus grand nombre, et non à quelques-uns.

Une manière pour lui d’aider les pays, leurs peuples et leurs gouvernements à relever certains des défis les plus difficiles, convaincu qu’un véritable leadership n’a jamais été aussi nécessaire ni aussi difficile.

L’Institut multiplie les partenariats, essentiellement en Afrique. Son premier partenaire a été le Rwanda. L’institut a signé des partenariats avec beaucoup de pays dans la sous-région, notamment le Burkina Faso, le Togo, le Mali, le Niger. Il a aussi accompagné la Guinée Conakry sous le président Alpha Condé.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 28 =