Accueil Société Djibo : une bouffée d’oxygène pour des populations démunies

Djibo : une bouffée d’oxygène pour des populations démunies

Des ressortissants de la province du Soum réunis au sein d’une structure associative dénommée Groupe d’action pour le Soum (GAS) ont remis des vivres aux autorités municipales de Djibo pour les populations démunies de la localité. C’était le 13 mai, au cours d’une cérémonie qui s’est voulue sobre, mais pleine de sens d’engagement.

Par TAM’S/Correspondant

A l’occasion, le Maire de la commune de Djibo, Issa Idrissa Dicko, a tenu à saluer au nom du Conseil municipal, l’initiative du GAS. Tout en lançant un appel à d’autres initiatives du genre, le maire Dicko a aussi laissé entendre que « la municipalité reste disponible pour accompagner toutes initiatives au bénéfice des populations » de sa commune. Il a également saisi l’occasion pour exhorter les fils et filles du Soum à plus d’union et de fraternité « pour mieux faire face aux difficultés du moment ».

A sa suite, Hamed Dicko, l’initiateur de la collecte qui a permis d’acquérir les vivres, a tenu à préciser que « l’initiative est apolitique ». Il a également tenu à remercier tous ceux qui lui ont « fait confiance ». Confiance qui a permis de récolter en tout plus de 42 millions de FCFA.  Lui aussi a insisté sur la nécessité de la solidarité entre fils et filles du Soum pour que, a-t-il précisé, « nous puissions parler d’une même voix ». A en croire Hamed Dicko, « d’autres actions viendront encore pour rechercher des solutions à la paix ».

Présent à cette cérémonie de remise de vivres, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry, a exprimé ses encouragements à l’endroit des membres du GAS. Puis, il a ironiquement laissé entendre que « c’est au propriétaire du chien enragé d’attraper la tête de son chien pour que le vétérinaire puisse le vacciner ». Il entendait ainsi dire que c’est d’abord aux fils et filles du Soum qu’il revient de prendre les devants dans le cadre de la recherche des solutions aux problèmes qui assaillent la province. Il a aussi tenu à remercier les Forces de défense et de sécurité (FDS) qui se sont mobilisées pour permettre à la délégation d’arriver à Djibo saine et sauve.

A noter que la ville de Djibo connaît une pression démographique depuis plus de quatre ans. Cela est surtout dû à l’affluence de déplacés fuyant des attaques terroristes dans les communes ou villages qui relèvent la de province du Soum. Ces déplacés se comptent aujourd’hui à plusieurs dizaines de milliers. Eux tout comme ceux qui les ont accueillis, se retrouvent actuellement dans des conditions difficiles tenant notamment à la persistance de l’insécurité sur fond de blocus imposé par des hommes armés à la ville. C’est pour toutes ces personnes nécessiteuses et pratiquement désemparées aussi, que le GAS a convoyé les vivres à Djibo. A la suite de la remise symbolique de ces vivres au maire de la commune ce 13 mai 2020, elles devraient en être servies durant les tout prochains jours.

www.libreinfo.net