Home Sécurité Education au Burkina Faso :  579 440 élèves affectés par la fermeture...

Education au Burkina Faso :  579 440 élèves affectés par la fermeture des écoles en raison de l’insécurité

0

Les difficultés que rencontre la mise œuvre du Projet d’Amélioration de l’Accès et la Qualité de l’Éducation (PAAQE) ont fait l’objet d’une rencontre d’échanges entre le ministre de l’Education nationale et les gouverneurs de régions le 05 avril 2022 à Ouagadougou. Avec 579 440 élèves affectés par l’insécurité, ces échanges visaient à trouver des solutions, d’une part, pour permettre à ces élèves de prendre part aux examens, et de poursuivre la réalisation d’infrastructures scolaires, d’autre part.

 Par Daouda Kiekieta

A la date du 31 mars 2022, le Burkina Faso a enregistré 3.664 écoles fermées en raison de l’insécurité, affectant ainsi 579 440 élèves. Par ailleurs, 125 établissements ont été délocalisés et 4237 établissements accueillent des élèves déplacés.

C’est fort de cette crise qui menace le système éducatif burkinabé qu’est tenue une rencontre d’échanges entre les responsables des structures déconcentrées, les gouverneurs de région et le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Cette rencontre devrait permettre de dégager des solutions pour permettre à ces élèves affectés par l’insécurité liée au terrorisme de prendre part, dans de bonnes conditions, aux examens scolaires qui s’annoncent.

A en croire le ministre, Lionel Bilgo, son ministère a mis en place un système qui permet d’accueillir les élèves en classe d’examens, qui ont fui l’insécurité. « Certains élèves ont quitté leurs localités et n’avaient pas pu rattraper certains cours. Il y a des cours de rattrapage qui ont été mis en place ainsi que des établissements d’accueil momentanés pour ces derniers. D’autres élèves ont été relocalisés », a laissé entendre le ministre.

La réalisation des infrastructures éducatives menacée

La crise sécuritaire porte un coup dur à la mise en œuvre du PAAQE, qui est un projet de la Banque Mondiale  et qui vise à soutenir le Burkina Faso dans la réalisation des infrastructures éducatives.

En effet, « il y a des localités où les entrepreneurs ne peuvent plus avoir accès pour réaliser les travaux de construction d’écoles ». Alors que l’accompagnement de la Banque Mondiale est conditionné par un data timing, il est nécessaire, selon le ministre de trouver des solutions consensuelles pour la réalisation des infrastructures programmées au titre de ce projet.

« La présente rencontre nous offre l’opportunité d’examiner les différentes préoccupations et d’identifier et valider les meilleures solutions, à même de permettre le démarrage des différents travaux », a indiqué le ministre Bilgo

La mise en œuvre du projet PAAQE devrait permettre, notamment, la construction et l’équipement de huit (08) lycées d’enseignement général, de treize (13) collèges d’enseignement général, de six (06) lycées scientifiques régionaux et de 50 salles de classes complémentaires dans les treize (13) régions.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 20 =