Home A la une  Education au Burkina Faso: la 27e Journée mondiale de l’enseignant sous des...

 Education au Burkina Faso: la 27e Journée mondiale de l’enseignant sous des larmes

0
Les syndicats des enseignants en déplacement vers la bourse du travail.

Célébrée chaque 5 octobre depuis 1994, la journée mondiale de l’enseignant est une journée au cours de laquelle, les enseignants sont valorisés et distingués. Au Burkina Faso, la 27e édition n’est pas célébrée à cause de l’attaque du 4 octobre 2021, qui a causé la mort de quatorze soldats. C’est une note du ministre de l’Éducation nationale, le Pr Stanislas Ouaro, qui reporte l’évènement à une date qui n’est pas précisée.

Par Rama Diallo, stagiaire

La journée mondiale de l’enseignant est une journée célébrée chaque 5 octobre depuis 1994. Elle a pour but de sensibiliser à l’importance et au rôle des enseignants dans le système éducatif, tout en examinant la qualité du travail des enseignants.

Au Burkina Faso, au regard de la situation sécuritaire, la journée de l’enseignant n’est pas célébrée cette année. Pour cause, le 4 octobre 2021, le pays a perdu 14 de ses soldats dans une attaque terroriste. La cérémonie de décoration des enseignants qui était prévue pour le 5 octobre, est reportée à travers une note du ministre de l’Éducation nationale.

Du côté des syndicats de l’éducation, une marche silencieuse a été organisée par la coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE). Il était prévu une marche meeting en cette journée. Mais au regard de la situation critique que traverse le pays, les syndicats ont préféré organiser une marche silencieuse.

Les enseignants ont été reçus aux ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur par le ministre de l’Enseignement supérieur Alkassoum Maïga et le secrétaire général du ministère de l’Education nationale de l’Alphabétisation et de la promotion des Langues nationales, Kalifa Traoré.

C’est le coordonnateur national du syndicat national des enseignants africains du Burkina (SNEA-B), Siaka Traoré, qui a remis le message au nom de la coalition syndicale. Le message des syndicats était essentiellement axé sur quatre points. Il s’agit de la réouverture de l’ensemble des établissements fermés ; la prise de mesures pour assurer la sécurité dans toutes les localités du pays afin que les enseignants puissent travailler dans de bonnes conditions sécuritaires, la mise en œuvre des accords signés entre le gouvernement et les travailleurs de l’éducation et la nécessité d’un dialogue franc entre les travailleurs et le gouvernement.

Le ministre, Alkassoum Maïga a indiqué que le message qu’il vient de recevoir sera bien étudié, car l’éducation fait partie des priorités du gouvernement. « Nous sommes conscient que le développement de notre pays ne peut se faire sans l’éducation, la recherche et l’innovation », laisse-t-il entendre.

En 2020, c’est au total 246 travailleurs de l’enseignement et de la recherche qui ont été décorés  à l’occasion de la journée des enseignants.

www.Libreinfo.net

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 + 9 =