spot_img
spot_img

Éducation: le ministre Ouaro vise 1000 candidats au BAC  »C » dans les années à venir

Publié le : 

Publié le : 

L’examen du baccalauréat session de 2020 a débuté ce 3 août 2020 au Burkina Faso. A Ouagadougou, le lancement des épreuves a été fait par le Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale, au lycée mixte de Goughin.

Par Siébou Kansié

 « Tout ira bien si Dieu le veut », une phrase qui sonne comme une maxime dans la bouche de la plupart des candidats aux examens et concours au Burkina Faso. Prisca Ouédraogo est arrivée au lycée mixte de Goughin, son centre de composition nourrie de cet espoir :« L’année scolaire a été un peu perturbée. Mais je me suis préparée et je pense que tout ira bien », a-t-elle espéré avant de rejoindre la salle de composition.

A 7h30, après les conseils d’usages aux candidats, le patron de l’éducation nationale, le Pr Ouaro, procède au lancement officiel des épreuves. Il se réjouit du nombre élevé des candidats en série « C » qui sont 321, comparativement aux années écoulées. « On doit continuer à faire des efforts parce qu’il y a 116 000 candidats qui passent un baccalauréat d’enseignement général sur un total de 125 805 candidats. C’est un défi pour aller vers les formations technologiques. Mais ce qui est intéressant cette année, c’est que le nombre de candidats en série ‘’C’’ est de 321 », a-t-il indiqué.

Ce nombre peu élevé des candidats en série scientifique est signe selon le ministre, des efforts en matière de développement des lycées scientifiques qui portent déjà des fruits puisque les premières promotions composent la session du baccalauréat 2020.

Pour le ministre Stanislas Ouaro, le grand challenge à travers l’implantation des lycées scientifiques dans les chefs-lieux de régions est « d’atteindre au moins 1000 candidats de la série ‘’C’’ au Bac dans les années à venir. »

« On a bénéficié d’une pluie qui rafraîchit, on espère que tout va bien se dérouler »,Dr Ahmed Coulibaly,président du Jury 168,centre Ramodg wendé/libreinfo.net

Du lycée mixte de Goughin, nous parachutons au centre Ramodgwendé situé à la Patte d’Oie, composé de deux jurys (167 et 168). Là, c’est sous une pluie battante que les candidats arrivent qui sur des vélos, qui sur des motos et qui accompagnés de leurs parents en véhicule.

La pluie n’a pas empêché tous les candidats d’être présents : « On vient de lancer la première épreuve qui est celle de philosophie série A4. Pour l’instant, nous n’avons pas enregistré d’absence. Les 287candidats sont présents. On attend la fin de la première épreuve pour voir s’il y a des éventuels absents. Tout se déroule normalement. », nous confie Dr Ahmed Coulibaly, président du jury 168.

Même réalité au jury 167 où Dieudonné Dao, assure que tout se déroule bien dans son jury composé de 282 candidats.

Pour cette session du baccalauréat 2020, il y a 125 805 candidats répartis dans 471 jurys soit une augmentation de 15 296 candidats par rapport à 2019. Sur le total des candidats inscrits, il y a 72 519 garçons et 53 286 filles.Le plus jeune candidat a 15 ans et le plus âgé a 63 ans.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Aéroport de Donsin: un projet aux ambitions sous-régionales

La maitrise d'ouvrage de l'aéroport de Donsin (MOAD) a convié la presse le mardi 21 mai 2024 sur le site du nouvel aéroport en...

Burkina : De nouvelles infrastructures inaugurées à Manga

Le ministre des Infrastructures et du désenclavement, Adama Luc Sorgho, a présidé le 11 mai 2024, la cérémonie d'inauguration de la gare routière du...

Burkina Faso : La BID satisfaite de l’avancement des travaux à l’aéroport de Donsin 

Une délégation de la Maîtrise d'Ouvrage de l'Aéroport de Donsin (MOAD) et de la mission de la Banque islamique de développement (BID), principal bailleur...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...