spot_img
spot_img

Élection présidentielle au Sénégal : la CEDEAO enverra 130 observateurs

Publié le : 

Publié le : 

La CEDEAO  va déployer d’observateurs au Sénégal, dans le cadre de l’élection présidentielle prévue le 24 mars 2024, lit-on dans un communiqué publié par la commission de l’institution sous-régionale. 

Par Nicolas Bazié

C’est une armée de 130 observateurs que la CEDEAO va déployer au Sénégal. Et pour cause. L’élection présidentielle doit se tenir le 24 mars, dans exactement 7 jours. 

Dans un communiqué rendu public, la commission de la CEDEAO dit avoir pris la décision conformément à l’article 12 et d’autres dispositions pertinentes du Protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance (2001), et des autres instruments régionaux et internationaux pertinents. 

Cette « forte délégation », selon les précisions de la CEDEAO, va travailler  sous la direction du professeur Ibrahim Agboola Gambari, ancien sous- secrétaire général des Nations unies et ancien ministre des affaires étrangères du Nigéria.

La Commission lance « un appel à toutes les parties prenantes du processus électoral à faire du Sénégal le vrai gagnant de l’élection en prônant et en donnant la priorité à la tolérance, à la paix et à la réconciliation à travers des propos et des actes pacifiques.»

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...