Accueil Non classé Elections 2020: Ablassé Ouédraogo soutient l’audit international du fichier électoral

Elections 2020: Ablassé Ouédraogo soutient l’audit international du fichier électoral

Dr Ablassé Ouédraogo,President du parti Le Faso Autrement
Dr Ablassé Ouédraogo,President du parti Le Faso Autrement

Bientôt ce sera la fin de l’enrôlement biométrique et la révision du fichier électoral pour les villes de Ouagadougou et Bobo Dioulasso,le 9 juillet.Avant la fin de cette opération,des voix s’élèvent déjà pour exiger un audit international du fichier electoral. En effet,après plusieurs interpellations suite à des suspicions d’inscriptions frauduleuses sur les listes électorales,le chef de file de l’opposition Zéphirin Diabré a déclaré le 30 juin 2020 à Saaba : « Il n’y aura pas d’élections, s’il n’y a pas d’audit international du fichier électoral ».

Après Zéphirin Diabré,le chef de file de l’opposition politique burkinabè,c’est le Président du parti Le Faso Autrement,Dr Ablassé Ouedraogo qui se dit favorable à un audit du fichier électoral. Il a fait savoir dans une déclaration datée du 5 juillet. Selon M.Ouedraogo: ” Tout le monde sait que le contrôle du fichier électoral détermine les résultats de toute élection. Dans le souci de protéger la démocratie en protégeant le droit de suffrage, l’appel à une expertise contradictoire permet d’identifier correctement le corps électoral et une meilleure protection de son expression. “

Outre l’audit du fichier électoral,le responsable du parti Le Faso Autrement soutient que:” pour préparer des élections apaisées et ainsi garantir une situation post-électorale de paix et de stabilité,il y a nécessité d’ouvrir un dialogue national inclusif, sincère et ouvert, devant conduire à la réconciliation nationale”.Depuis l’accession du Président Kaboré au pouvoir,le Parti de l’ancien ministre burkinabè des affaires étrangères Ablassé Ouédraogo demande la tenue d’une réconciliation nationale comme tout préalable à un retour normal de la situation socio politique.

A cet effet, M.Ouédraogo réaffirme dans sa déclaration:”que la préparation d’élections apaisées nécessite l’inclusion et la participation de tous les Burkinabè, y compris ceux parmi nous qui sont déplacés internes et ceux qui subissent directement les conséquences désastreuses des violences liées au terrorisme.”

www.libreinfo.net