Home A la une Elections au Burkina : la mission d’observation de la CEDEAO satisfait du...

Elections au Burkina : la mission d’observation de la CEDEAO satisfait du déroulement pacifique du scrutin

L’ancien premier ministre guinéen, Kabiné Komara,chef de la mission d'observation de la Cédéao pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 au Burkina Faso
L’ancien premier ministre guinéen, Kabiné Komara,chef de la mission d'observation de la Cédéao pour les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020 au Burkina Faso

La mission d’observation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a assisté aux dépouillements du bureau de vote N°1 au lycée Les Lauréats au quartier Ouaga 2000 de Ouagadougou. C’est dans ce bureau de vote, que la mission a débuté la première étape de sa tournée de suivi à 6h00, pour constater l’effectivité de l’ouverture des bureaux de vote dans la capitale burkinabè. Les observateurs de la CEDEAO se disent satisfaits du déroulement du scrutin.

Par Etienne Doly, stagiaire

Les élections couplées du 22 novembre au Burkina se sont déroulées sous les yeux des observateurs de la CEDEAO. L’institution sous régionale a déployé plusieurs équipes sur le terrain.

La mission d’observation conduite par l’ancien premier ministre guinéen, Kabiné Komara, tire un motif de satisfaction sur le déroulement du scrutin. De l’ouverture des bureaux de vote, jusqu’à la fermeture et dépouillement, des équipes de la mission étaient présentes.

Après les dépouillements dans un bureau de vote à Ouagadougou, le chef de la mission s’est dit satisfait du respect de la procédure. « Le dépouillement s’est passé en public comme il est recommandé. Toutes les étapes ont été respectées », a indiqué Kabiné Komara. Dans ce bureau de vote, le taux de participation varie entre 30 et 40%.

Pour ces observateurs, toutes les opérations se sont déroulées de manière pacifique. Aucune attaque n’est à déplorer de l’ouverture à la fermeture des bureaux de vote à 18h00.

« La bonne nouvelle aussi est que nous n’avons reçu aucune indication de négatif, d’attaque sur l’ensemble du territoire jusqu’à présent. Nous osons espérer que les dispositions sécuritaires qui ont été prises ont bien fonctionné », a souligné le chef de mission.

 La mission a salué la présence des délégués des différents partis politiques. Ces représentants de partis affirment qu’il n’y a pas eu de difficultés majeures.

Au nom de la CEDEAO, le chef de mission a invité les différents acteurs du processus électoral au calme et à la retenue afin de permettre aux institutions en charge du processus électoral, de bien faire leur travail.

« Au nom de la CEDEAO, nous voudrons déjà pour cette première étape exprimé notre soulagement, remercier les acteurs électoraux et les agents de sécurité. Nous appelons tout un chacun à continuer le dépouillement jusqu’à ce que tout soit fait dans les règles de l’art. Et que par la suite, les différents acteurs respectent le pacte de bonne conduite qu’ils ont signé », a mentionné Kabiné Komara.

www.libreinfo.net