Accueil Politique ELECTIONS: « Le président français à 40 ans, mon fils aîné à...

ELECTIONS: « Le président français à 40 ans, mon fils aîné à 52 ans… la voie va vers un transfert à une nouvelle génération » (Président Alassane Ouattara)

« Le ‘job’ de président, ça fait huit ans que je le fais. Je n’ai jamais occupé de fonction plus de six ans. J’ai toujours cru qu’il faut un renouvellement de génération en Afrique. 75 % des Africains ont moins de 35 ans. Le président français à 40 ans, mon fils aîné à 52 ans. Il est clair que pour moi, la voie va vers un transfert à une nouvelle génération. Ça me paraît tellement évident. Maintenant, à cause de Linas-Marcousis [les accords de paix signés en 2003, ndlr], des arrangements, nous n’avons pas mis de limite d’âge dans notre Constitution. Mais la morale voudrait que l’on soit raisonnable », a répondu le président ivoirien Alassane Ouattara à Jeune Afrique par rapport à une éventuelle candidature pour un troisième mandat à la présidentielle à venir.

Comme pour éviter toutes conclusions auxquelles il n’aurait pas pensé, le président ivoirien s’empresse de préciser : « Alors, je ne vous dis pas que je m’en vais, attention ». Car, il y a la pratique : « Félix Houphoüet-Boigny disait qu’un homme d’État doit se référer à trois choses : Dieu, le peuple et votre propre conscience », a poursuivi Alassane Ouattara.

J’ai un certain nombre d’amis que je consulterai avant de prendre ma décision définitive, mais elle est presque prise

« Je suis très croyant, j’espère que Dieu me donnera la santé et la longévité. Le peuple ivoirien m’a élu à 83 % en 2015. Il ne peut pas y avoir de plus bel hommage. Et puis, il y a votre conscience. Il faut se demander : est-ce que votre pays a atteint les objectifs que vous êtes fixé en venant dans cette fonction ? Est-il suffisamment stable, en sécurité ? Avez-vous une équipe qui peut faire la suite ? Une fois que vous avez répondu à ces questions, le reste devient facile. Donc, je prendrai ma décision l’année prochaine. J’ai un certain nombre d’amis que je consulterai avant de prendre ma décision définitive, mais elle est presque prise ».

Ces déclarations résument l’état d’esprit de Ouattara, tel que présenté par ses proches. Selon eux, ADO ne souhaiterait pas se représenter mais n’hésitera pas une seconde si le contexte l’impose.

jeuneafrique

Retrouvez l’intégralité de l’entretien ici