Accueil Sport Elimination des Etalons à la CAN 2019 : Déjà des conséquences

Elimination des Etalons à la CAN 2019 : Déjà des conséquences

Le gardien de but franco-burkinabè Alban Lafont vient de décliner l’offre de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), qui fondait pourtant l’espoir de voir le natif de Ouagadougou évoluer avec les Etalons.

Actuel gardien de but de la Fiorentina en première division italienne, le jeune portier de 20 ans avait été longtemps courtisé par la FBF, mais a finalement dit niet au Burkina Faso. Pourtant, l’espoir de voir l’ancien gardien de but de Toulouse jouer avec les Etalons était de plus en plus grand.

La mère du joueur, actuelle Ministre burkinabè de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille avait laisser entendre que son fils n’a pas fermé la porte à la sélection burkinabè et que c’est la FBF qui pour elle n’en faisait pas assez pour le convaincre.

Ensuite, les chances pour Alban Lafont d’intégrer l’équipe de France s’amenuisaient. Le gardien actuel, Hugo Lloris respire la forme et sa retraite internationale n’est pas à l’ordre du jour. Aussi, l’entraîneur Didier Deschamps semble avoir plutôt opté pour un autre espoir français : le gardien de but du PSG, Alphonse Areola, promis à la succession de Lloris.

L’autre raison qui fondait l’espoir du Burkina était la prestation XXL des Etalons à la dernière CAN, terminant 3e avec la meilleure attaque de la compétition et frôlant deux fois successives une qualification à la coupe du monde de football.
Tout ceci avait sans aucun doute séduit Lafont, mais avec la non qualification du Burkina à la grande messe du football africain, la donne change. Le talent prometteur qu’il est, désire certainement un avenir meilleur, même si pour espérer jouer avec les Bleus il devra encore longtemps patienter.

On se rappelle encore que le franco-burkinabè Steeve Yago alors sociétaire de Toulouse, avait décliné l’offre de la FBF, avant de finalement dire oui, après le brillant parcours des Etalons à la CAN 2013.

C’est tout logique que l’échec cuisant des Etalons produise un effet contraire.

À un moment où le renouvellement de l’équipe est exigé du public et des observateurs du football, Alban Lafont pourrait ne pas être le seul regret. D’autres footballeurs binationaux convoités par le Burkina sont aussi incertains : Arthur Zagré (PSG), Modibo Sagnan (Lens), Abdoul Karim Yoda (Karpaty Lviv).

Marcel YE
Libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 + 19 =