Accueil Politique Enrôlement électoral : le mouvement ‘’Burkina Djigui’’ sensibilise la population

Enrôlement électoral : le mouvement ‘’Burkina Djigui’’ sensibilise la population

Le mouvement ‘’Burkina Djigui’’ sensibilise les populations, particulièrement les jeunes, pour susciter leur enrôlement sur le fichier électoral. Après plusieurs localités du pays suivant le calendrier de l’opération d’enrôlement, le mouvement sillonne les artères de Ouagadougou pour prêcher le message de l’inscription sur le fichier électoral.

Par André-Martin Bado (stagiaire)

L’enrôlement massif de la population en âge de voter, le mouvement ‘’Burkina Djigui’’ en fait son cheval de bataille. Et ce, depuis le début de l’enrôlement électoral par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), il déploie ses équipes sur le terrain de la sensibilisation. La principale cible de ces équipes est la jeunesse.

C’est du moins, ce que précise Moustapha Kaonfo président de la coordination nationale de ce mouvement de jeunesse en ces termes : « nous faisons la sensibilisation sur l’enrôlement. C’est l’un des objectifs parmi tant d’autres que notre mouvement s’est donnés. Nous nous sommes dits que pour un changement, il est impératif pour tout citoyen d’avoir sa carte d’électeur. Et aussi nous sommes partis du constat qu’à la dernière révision du fichier en 2015, les 5 517 015 inscrits ne représentent que 65,54% de la population ciblée, avec particulièrement une sous-représentation endémique des jeunes à seulement 30%. Donc nous nous sommes dits qu’il est temps que la jeunesse s’intéresse à la vie politique. C’est pour cela nous sortons. Et notre population cible c’est la jeunesse ».

Et Nina Meda, elle aussi membre active du mouvement, de rappeler : « Nous faisons la sensibilisation depuis le début du lancement de la révision de la liste électorale par la CENI.  Nous étions dans les provinces concernées par le processus ».

A Ouagadougou,  ces jeunes sont bien encouragés dans leur mission. En tout cas, confie Issouf Zoungrana, un citoyen qui a bénéficié de leur message de sensibilisation : « Faire sa carte d’électeur est un acte citoyen. J’encourage ces jeunes dans leur vision, car il est important de faire comprendre à la population la nécessité de se faire enrôler ».  

En rappel, ‘’Burkina Djigui’’ est un mouvement citoyen qui a vu le jour en février dernier. Il est porté par des jeunes dynamiques, avec des représentations dans toutes les provinces du pays. Il s’investit activement dans l’éveil des consciences pour une forte participation citoyenne et politique de la jeunesse de notre pays.

www.libreinfo.net