spot_img
spot_img

Etudiants burkinabè en Côte d’Ivoire : Bientôt des facilités

Publié le : 

Publié le : 

Les ministères des enseignements supérieurs de la Côte d’Ivoire et du Burkina travaillent à parvenir à un accord qui permettra aux étudiants burkinabè de poursuivre leurs études dans les universités ivoiriennes dans lesquelles ils seront acceptés dans les mêmes conditions que leurs camarades ivoiriens et inversement, . Le déclenchement a eu lieu lors du dernier Traité d’amitié et de coopération entre les deux gouvernements.

Cette année, ils étaient 96 774 candidats contre 75 960 l’année dernière, soit 20 814 de plus  à aller à la conquête du baccalauréat. Les filles représentaient 38,98% de l’effectif. Au finish, 38 178 l’ont obtenu pour un taux de succès de 40,93%.

Selon l’estimation du ministre, en 2017, quelque 3 100 demandes de bacheliers venant de la Côte d’Ivoire ont été réceptionnées. Proportionnellement pour 2018, « on peut s’attendre à 4 500 demandes », commente Alkassoum Maiga, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de l’innovation.

L’universitaire fixe la barre à 43 000 nouveaux bacheliers,  y compris ceux qui prendront part à la session de rattrapage et qu’il faudra accueillir dans les universités publiques que sont Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo, Ouaga II, Norbert Zongo à Koudougou, celles de Fada N’Gourma, Dédougou et Ouahigouya et dans les centres universitaires polytechniques de Kaya, de Gaoua qui ont commencé avec des effectifs allant de 200 à 250 étudiants en 2017 et où « l’année s’est bien déroulée ». En attendant l’ouverture des centres de Dori et Tenkodogo.

A ces universités et centres polytechniques s’ajoute l’école polytechnique de Ouagadougou avec ses douze instituts dont « le plus avancé, c’est l’institut qui doit travailler sur le textile ». Pour le fonctionnement de la filière énergie solaire et électricité, le gouvernement « travaille avec les partenaires canadiens avec un compatriote du nom de Sawadogo Oumarou qui est enseignant là-bas », informe le ministre.

De la normalisation des années.

Concernant la normalisation des années, le Pr Maiga dit travailler « dans la discrétion » pour y remédier. Mais il déplore l’attitude des principaux concernés dont les syndicats estudiantins qui exigent un retrait pur et simple du système LMD avant toute signature d’engagement pour aller de l’avant.

« Les étudiants,  ils sont dans une logique. Il ne faut pas qu’ils soient évalués plus de deux fois dans les semaines. Les étudiants veulent déterminer d’eux-mêmes quand est-ce qu’ils doivent être évalués et comment,  dans quelles circonstances », résume le Pr Maiga qui peine à comprendre l’attitude des apprenants.

Poursuivre en Côte d’Ivoire après le BAC

L’avenir des nouveaux bacheliers burkinabè en Côte d’Ivoire qui rentrent au pays pour poursuivre leurs études a été évoqué lors du Traité d’amitié et de coopération (TAC). « Nous avons demandé qu’il y ait une facilitation de l’inscription de nos étudiants qui veulent aller en Côte d’Ivoire, que les étudiants burkinabè soient acceptés dans les mêmes conditions que ceux Ivoiriens en Côte d’Ivoire », a déclaré le ministre des enseignements supérieurs.

L’inverse est possible pour les bacheliers ivoiriens. « Nous au Burkina, si un Ivoirien vient au Burkina, il va payer les mêmes frais que les Burkinabè » a poursuivi le Pr Maiga qui annonce qu’ils travailleront sur la question. Si les deux exécutifs parviennent à conclure un accord, ils permettront de par leur engagement collectif à permettre aux milliers de futurs étudiants burkinabè « à rester sur place parce qu’il y a beaucoup plus d’offres en Côte d’Ivoire qu’ici ».

Oui KOETA

Burkina24

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Niger : Ibrahim Traoré et Assimi Goïta décorés de la Grand-Croix de l’Ordre National

Le chef de l'État du Niger, le Général de brigade Abdourahamane Tiani, a signé, ce vendredi 19 juillet 2024, deux décrets élevant le Président...

Burkina: 7 personnalités politiques entrent à l’ALT

L’Assemblée législative de Transition (ALT) du Burkina a accueilli sept nouveaux membres représentant les partis politiques conformément à l’article 15 de la Charte modifiée...

18-Juillet : Parlez-moi du « Mandela Day »…

Aujourd’hui, c’est le 18 juillet et l’on se rappelle de la naissance, en 1918, de Nelson Mandela. Icône sud-africaine de la lutte antiapartheid, cet...

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara en visite en France 

Par P.Z Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan ce 17 juillet 2024 pour la France. C'est l’information donnée par la Présidence ivoirienne. Toutefois, il...

Présidentielle au Rwanda : Kagamé en passe d’être réélu avec 99,15 % des voix

Le président Paul Kagamé est bien parti pour rempiler pour un quatrième mandat avec les premiers résultats partiels de la Commission électorale nationale (NEC)....
spot_img

Autres articles

Voice Academy : 14 impétrants prêts pour les métiers de la voix parlée

La Voice Academy a organisé, ce samedi 20 juillet 2024 à Ouagadougou, la remise des attestations de fin de formation aux étudiants de sa...

Ligue de football du Nord : Pas de consensus pour l’élection du président  

Dans la région du Nord, deux candidats sont en lice pour le poste de président de la Ligue régionale de football. Il s’agit de...

Niger : Ibrahim Traoré et Assimi Goïta décorés de la Grand-Croix de l’Ordre National

Le chef de l'État du Niger, le Général de brigade Abdourahamane Tiani, a signé, ce vendredi 19 juillet 2024, deux décrets élevant le Président...

Burkina/Campagne agricole : Le manque de pluie inquiète des agriculteurs

Le gouvernement burkinabè a lancé une offensive agricole. Malheureusement, la saison pluvieuse, capricieuse, lance, elle aussi, sa contre-offensive et inquiète les paysans. De Lallé...

Affaire parcelles de Pala : Rendez-vous le 25 juillet pour le verdict

Poursuivis pour avoir accepté des cadeaux ou un avantage indu en lien avec leurs fonctions dans le cadre de l'aménagement de la zone de...