Home Sécurité Examens scolaires au Burkina Faso : Situation sécuritaire, les élèves ont-ils tous...

Examens scolaires au Burkina Faso : Situation sécuritaire, les élèves ont-ils tous la même chance de réussir ?

candidats au BEPC 2022

Le coup d’envoi des épreuves écrites de la session 2022 du brevet d’études du premier cycle (BEPC), du brevet d’études professionnelles ( BEP) et du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) a été donné le 2 juin à Ouahigouya, province du Yatenga dans la région Nord. Le centre d’examen choisi pour donner le top départ est le Lycée Yamwaya. Dans cet établissement a été délocalisé le centre de Titao.

Par Rama Diallo

Les examens de cette année se déroulent dans une période très très difficile pour le Burkina Faso à cause des attaques terroristes. La région du Nord où il y a eu le lancement officiel des examens est éprouvée par les attaques occasionnant de nombreux déplacés internes.

Dans le centre d’examen Yamwaya se trouvent des élèves venus de Titao pour composer. Concentrée sur son cahier le regard avide, Aguiratou Kinda raconte comment elle se sent ce premier jour des écrits.

« Je suis stressée. Je ne sais pas comment sera le sujet. Je n’ai pas pu suivre normalement les cours cette année à cause de l’insécurité. Je ne peux pas dire que je suis prête parce que nous n’avons pas terminé certains programmes», explique t-elle.

« Elle espère que les épreuves seront abordables pour elle. »

Avec une voix tremblante et un regard méfiant, Zalissa Guindo peine à parler comme si elle avait peur. Elle reste sceptique quant à sa réussite au BEPC cette année.

« Je ne sais pas si je pourrai m’en sortir avec les épreuves écrites. Nous n’avons pas bien terminé notre année scolaire et certains enseignants ont quitté Titao. On bossait entre nous élèves et quelques enseignants nous aidaient un peu. j’attends le début des sujets pour voir si c’est abordable» a-t-elle déclaré.

Absetou Guindo, élève de la ville de Ouahigouya se dit prête à affronter les épreuves écrites. Elle a travaillé avec ses amis de la même classe et ses enseignants. L’élève a indiqué qu’elle est bonne dans les matières littéraires tels que l’anglais et le français. Elle compte avoir de très bonnes moyennes dans ces matières. Pour les matières scientifiques Absetou Guido n’est pas très bonne mais pas très mauvaise aussi.  Cependant, elle se dit confiante pour avoir au moins la moyenne.

Absetou Guindo, candidate au BEPC session 2022 dans la région du Nord

«Je suis un déplacé de Titao. Mais depuis l’année dernière je suis à Ouahigouya. J’ai eu la chance de bien préparer mon examen cette année par rapport à l’année dernière. Je suis sûr que cette année  j’aurai mon BEPC. Je m’en sort dans toutes les matières. Mais j’aime plus les matières scientifiques», confie Assoum Guinda

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 × 6 =