Accueil Culture FESPACO : 1 milliard 300 millions de Francs CFA pour l’organisation de...

FESPACO : 1 milliard 300 millions de Francs CFA pour l’organisation de la 27e édition

Burkina Fespaco Cinéma
Le Fespaco 2021 a apporté de nouvelles innovations.

Le Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a procédé au lancement des activités de la 27e édition. C’était au cours d’une conférence de presse tenue, le lundi 21 juin 2021 à Ouagadougou. 1132 films ont été enregistrés pour cette édition 2021 qui se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 sous le thème « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis ». Le visuel du FESPACO 2021 a aussi été présenté.

Par Tatiana Kaboré

C’est sous le thème « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis » que se tiendra le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Cette fête du cinéma aura lieu du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou. Ce sont au total 1132 films qui ont été enregistrée pour cette 27e édition du FESPACO.

« Pour cette édition, le FESPACO apportera une nouvelle dynamique suivant les nombreuses recommandations issues des différentes réflexions menées lors des précédentes éditions », a laissé entendre, le Délégué général du FESPACO Moussa Alex Sawadogo. Plusieurs innovations ont été ainsi apportées à cette 27e édition.

Parmi ces innovations apparaît la section perspective qui prend en compte les réalisateurs qui sont à leur premier ou deuxième film. Il y a également la section burkinabè. Cette section concerne uniquement les réalisateurs et acteurs burkinabè qui deviennent de plus en plus nombreux.

Il faut signaler que cette section ne les écarte pas de la compétition officielle. Elle été mise en place pour donner plus de visibilité au cinéma burkinabè.

A côté de cette innovation, l’on note aussi les activités Yennenga. Elles se déclinent dans un premier temps avec le Yennenga post production. C’est une possibilité donnée aux réalisateurs et producteurs ayant des films mais qui n’ont pas les moyens de les terminer d’être en contact direct avec des partenaires techniques et financiers du continent et d’ailleurs.

Ensuite, le Yennenga académie qui est juste une possibilité donnée aux artistes, aux journalistes et autres acteurs qui envisagent devenir des réalisateurs sans forcément passer par des réalisateurs producteurs ou une école de cinéma.

Enfin, le Yennenga connexion qui existait déjà. Ici le cap sera mis sur les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le festival afin qu’ils puissent avoir un espace pour présenter les différents projets qui seront soumis par les producteurs et réalisateurs cinématographique.

Avoir « un festival sain »

Sur la question des mesures sécuritaires, le ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, Foniyama Elise Ilboudo née Thiombiano rassure les participants que tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité des biens et des personnes durant le festival.

« Je voudrais rassurer tous les partenaires et le pays invité. Ce festival va se tenir. On va mettre les moyens pour sécuriser tous les lieux qui vont connaître l’affluence des festivaliers.

Le gouvernement ne va ménager aucun effort pour protéger les différents sites où il y’aura l’affluence », a-t-elle dit. Elle poursuit en disant que tout sera mis en marche pour avoir « un festival sain ».

Pour le choix du Sénégal comme pays d’honneur, la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme affirme « Nous avons choisi le Sénégal comme pays d’honneur afin qu’il puisse apporter aussi sa touche sénégalaise à ce festival ». Elle précise que le Sénégal occupe une place très importante dans le cinéma en Afrique.

Le pays d’honneur de la 27e édition du FESPACO est le deuxième pays à remporter deux fois l’étalon d’or avec le réalisateur Alain Gomis. Ce, après Souleymane Cissé du Mali, qui a aussi remporté deux fois l’étalon.

La cérémonie d’ouverture de l’édition 2021 du FESPACO aura lieu au Palais des Sports de Ouaga 2000 de même que la clôture. Et c’est le chorégraphe Serge Aimé Coulibaly qui sera chargé de cette cérémonie. Le choix a été mis sur Serge Aimé Coulibaly parce que les années antérieures l’honneur avait été donné à Irène Tassembedo, Salia Sanou, Issa Boro, et Bil Aka Kora.

Les salles identifiées pour les projections sont entre autres le Ciné Neerwaya, le Ciné Burkina, les salles Georges Méliès de l’Institut français, le CENASA, les salles Canal Olympia de Ouaga 2000 et de Pissy. Il y a aussi le Reemdoogo, le Ciné Wemtenga, le palais de la culture Jean Pierre Guingané et la Place de la révolution.

Le projet artistique de la 27e édition du FESPACO a été dévoilé au cours de cette cérémonie. Le budget de cette édition est estimé à un milliards 300 millions de Francs CFA.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
2 × 19 =