Accueil Culture Étalon d’Or de Yennenga: Trois Chefs d’Etat pour couronner le lauréat

Étalon d’Or de Yennenga: Trois Chefs d’Etat pour couronner le lauréat

Le président Roch Kaboré a reçu ce 1 mars à Ouagadougou, ses homologues du Rwanda, Paul Kagamé et du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta. Ces trois présidents assisteront à la remise de l’Étalon  d’Or de Yennenga dans l’aprés midi de ce 2 mars. Le Rwanda est le pays invité d’honneur de ce cinquantenaire du FESPACO.  le président Ibrahim Boubacar Keïta est depuis quelque temps, le champion de l’Union Africaine des questions de culture et d’héritage. Bien entendu ce qui pourrait expliquer sa présence à Ouagadougou. 

Il était 15h 18 lorsque l’avion présidentiel rwandais a franchi le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou. Un invité de marque, le président Paul Kagamé, accueilli par le couple présidentiel. Plus d’une heure après, un autre avion présidentiel foule le sol burkinabè. Un autre invité, il s’agit du président Ibrahim Boubacar Keïta du Mali,    champion de l’Union Africaine des questions de culture et d’héritage, également accueilli par le président Roch Kaboré et son épouse. Les trois présidents assisteront ce samedi à la cérémonie de remise de l’Etalon d’Or de Yennenga, la récompense la plus convoitée par les cinéastes africains. En marge du FESPACO , l’ex-président Ghanéen, John Jerry Rawlings, présent à Ouagadougou, prendra part ce 2 mars avec le président Roch Kaboré et bien d’autres personnalités, á la découverte de la statue du président Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987 au Conseil de l’Entente.

Une autre activité qui a eu lieu à Ouagadougou ce 1 mars, c’est la cérémonie de remise de 17 prix spéciaux aux cinéastes les plus méritants. Des prix spéciaux qui encouragent la qualité des œuvres cinématographiques. Ils sont composés de trophées et de chèques dont la valeur est comprise entre 5 et 15 millions de FCFA. Le Burkina Faso s’ensort avec six prix.Voir les différents prix spéciaux et leurs lauréats en encadré.

Siébou Kansié
Libreinfo.net

Encadré

Palmarès prix spéciaux FESPACO 2019

Prix de la Chance de LONAB : « Le Prince » de Zalissa Zoungrana (Burkina Faso). Un chèque de 5 000 000 FCFA + un trophée ;

Prix de l’Assemblée nationale du Burkina Faso : « Desrances » de Apolline Traoré (Burkina Faso). Un chèque de 7 000 000 FCFA + un trophée ;


Prix Sembène Ousmane : « Les armes miraculeuses » de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun). Un chèque de 5 000 000 FCFA + un trophée ;

Prix de la ville de Ouagadougou : « Desrances » de Apolline Traoré (Burkina Faso). Un chèque de 3 000 000 FCFA + un trophée ;


Prix Thomas Sankara : « Black Mamba » de Armel Guellaty (Tunisie). Un chèque de 3 000 000 FCFA + une attestation ;

Prix Signis : « DUGA : Les charognards » de Abdoulaye Dao et Hervé Lengani (Burkina Faso). Un chèque de 2 000 000 FCFA + un trophée + une attestation ;


Prix de la Critique cinématographique africaine : « Indigo » de Selma Bargach (Maroc). Elle reçoit uniquement un trophée des mains de la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC).

Prix Félix Houphouët-Boigny : « Résolution » de Boris Oué et Marcel Sangné (Côte d’Ivoire). Un chèque de 10.000.000 FCFA + un trophée ;

Prix UEMOA :

Long métrage : « DUGA : Les charognards » de Abdoulaye Dao et Hervé Lengani (Burkina Faso). Un chèque de 10.000.000 FCFA + un trophée ;


Court métrage : « Rêve brisé » de Modeste Ganafé Mofé Dog-Na (Burkina Faso). Un chèque de 8.000.000 FCFA + un trophée ;

Documentaire : « Juma Duma » de Salif Traoré (Mali). Un chèque de 8.000.000 FCFA + un trophée ;


Prix CEDEAO :

Prix de l’intégration : « Résolution » de Boris Oué et Marcel Sangné (Côte d’Ivoire). Un chèque de 15.000.000 FCFA + un trophée ;


Meilleure réalisatrice : « Un air de Kora » de Angèle Diabang (Sénégal). Un chèque de 10.000.000 FCFA + un trophée ;


Prix spécial Union africaine : « FATWA » de Ben Mohmound (Tunisie). Un chèque de 8.000.000 FCFA + un trophée.

S.K

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 × 15 =