spot_img

FESPACO 2023: L’UNESCO pose la problématique de l’égalité des genres dans les industries culturelles et créatives africaines

Publié le : 

Publié le : 

L’UNESCO a initié le jeudi 2 mars 2023 à Ouagadougou un panel sur l’égalité des genres dans les industries culturelles et créatives africaines à l’occasion de la 28e édition du FESPACO. Ce fut l’occasion pour l’organisation de présenter son rapport mondial et rappeler la nécessité de repenser la politique de créativité des genres.

Par Joël Thiombiano

Une fois de plus, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) aux côtés du FESPACO, poursuit son engagement en faveur de l’égalité des genres dans les industries culturelles et créatives africaines. 

À travers un panel placé sous le thème: « Les défis persistants à l’égalité des genres dans les industries culturelles et créatives et notamment le secteur du cinéma en Afrique », l’organisation a porté la voix des jeunes réalisatrices africaines sur leurs expériences et les enjeux du secteur cinématographique en matière d’égalité. 

Portant à cœur les questions d’égalité, pour Mme Adèle Nibona la conseillère régionale pour la Culture au Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel, a indiqué que « sans l’inclusivité, le développement des pays se ralentit ». 

FESPACO UNESCO
Mme Adèle Nibona, conseillère régionale pour la Culture au Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel

De cette tribune, elle a rappelé la nécessité d’encourager « l’égalité des genres, en donnant aux femmes la visibilité et la reconnaissance qu’elles méritent ». 

Pour elle, l’égalité des sexes n’est pas seulement un droit fondamental à la personne, mais aussi un pilier très important pour l’instauration d’un monde pacifique, prospère et durable.

«Le genre, c’est une priorité. (…) Pour arriver au développement, il faut l’apport de tout un chacun, les hommes, les femmes et les jeunes filles. Parce que c’est ensemble qu’on doit aller loin », a- t- elle expliqué. 

Selon Mme Adèle Nibona, cette rencontre leur permettra d’approfondir les questions sur le sujet et d’explorer des pistes d’actions en mettant l’accent sur la partition que les femmes jouent au sein de ce secteur.

Quant au ministre burkinabè de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, «il est évident que sans l’implication des femmes, le développement est boiteux.»

Par ailleurs, il ajoute que:«L’inégalité du genre et les disparités dans les différents secteurs (…) impactent négativement les performances de développement d’un pays et constituent des menaces pour la stabilité de la cohésion sociale ».

FESPACO 2023 UEMOA
Le ministre burkinabè de la Culture, Jean Emmanuel Ouédraogo

Le ministre Ouédraogo a rassuré que le gouvernement burkinabè est sur la bonne marche grâce à l’appui de ses partenaires.

Pour l’ambassadeur du Japon au Burkina Faso Masaaki Kato, au regard de la part contributive des industries culturelles et créatives à l’économie, il faut permettre aux créateurs culturels de s’exprimer et de vivre dignement de leur travail de création. 

Ce défi pour lui ne peut être relevé sans une approche inclusive et sans base égalitaire à toutes les composantes sociales dans l’expression de talent. « Vous avez le défi de faire entendre la cause des femmes dans un milieu hétéronome ».

L’UNESCO a également présenté son rapport mondial sur les politiques en faveur de la créativité. Il permettra de porter la voix des jeunes réalisatrices africaines sur leurs expériences et les enjeux du secteur cinématographique en matière d’égalité. 

Également, de rappeler aux autorités la nécessité d’œuvrer à l’égalité des genres dans les industries culturelles et créatives, notamment dans le secteur du cinéma en Afrique.

Lire aussi: Organisation du FESPACO 2023: l’Union européenne salue la résilience des autorités burkinabè

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...

SNC 2024 : Les troupes finalistes de Ziniaré affûtent leurs armes

Avant le déplacement à la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, qui se déroulera du 27 avril au 4 mai 2024, les...

Nuit du sursaut patriotique : les acteurs culturels unis pour soutenir les FDS 

La Confédération nationale de la culture (CNC) a organisé la Nuit du sursaut patriotique, le vendredi 19 avril 2024, à Ouagadougou, dans le cadre...

Ouagadougou :Coup d’envoi de la 12 è édition du festival Afrobeat international

Le coup d'envoi de la 12e édition du Festival Afrobeat International a été donné le vendredi 19 avril 2024 au monument de la paix...
spot_img

Autres articles

Côte d’Ivoire: la société panafricaine APRIL-OIL lauréate du prestigieux prix des Bâtisseurs

Le Président du conseil d'administration (PCA) de la société panafricaine des Hydrocarbures APRIL-OIL, Yasya Sawadogo fait partie de la liste très select du prestigieux...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Burkina : le verdict sur l’affaire Me Kam attendu ce 23 avril 2024

Le verdict de l’appel interjeté par l’Agent judiciaire de l’État dans le dossier relatif à l’arrestation de Me Guy Hervé Kam sera rendu ce...

Culture:Endeavour soutient la SNC 2024 avec 30 millions FCFA

Le groupe minier Endeavour a apporté le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou un soutien financier de trente millions (30 000 000) FCFA à...

Coopération : Des investisseurs russes chez le ministre des affaires étrangères

Des investisseurs russes sont venus présenter leurs projets au ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré. C’était ce lundi 22 avril 2024 au...