Home Culture Filep,Prix Norbert Zongo: Gaston Sawadogo, meilleur journaliste africain d’investigation 

Filep,Prix Norbert Zongo: Gaston Sawadogo, meilleur journaliste africain d’investigation 

0
Filep 2021,Gaston Kaboré,lauréat
Filep 2021,Gaston Kaboré,Lauréat du grand Norbert Zongo pour le journalisme d'investigation.

La 9e édition du Festival international de la liberté d’expression et de presse (FILEP) s’est clôturée le 13 novembre 2021 à Ouagadougou. Débutée le 10 novembre, cette édition s’est déroulée sur le thème « Au carrefour des crises sanitaire, sécuritaire, politique et mutations technologiques, construisons des médias résilients au services des citoyens africains ». Le Prix Norbert Zongo du meilleur journaliste africain d’investigation a été au cours de la cérémonie, décerné à Gaston Sawadogo, rédacteur en chef du journal burkinabè d’investigation L’Evènement.

Par Tatiana Kaboré

La 9e édition du Filep s’est tenue du 10 au 13 novembre 2021 à Ouagadougou. Elle a rassemblé cette année, des représentants de médias venus de 31 pays d’Afrique. Durant trois jours, plusieurs activités ont été effectuées notamment des panels sur le thème »Au carrefour des crises sanitaire, sécuritaire, politique et mutation s technologiques, construisons des médias résilients au services des citoyens africains« .

Les festivaliers ont mené des réflexions pertinentes et novatrices en rapport avec le thème et la profession du journalisme. Le Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo (PAJI-NZ), a été décerné au lauréat lors de la cérémonie de clôture. Ce prix concerne quatre catégories. Ce sont: la presse écrite, la presse en ligne, la télévision et la radiodiffusion.  Dans chaque catégorie, trois prix dont le bronze, l’argent et l’or seront décernés.

Avant la récompense des différentes catégories, le PAJI-NZ a décerné des prix dans la catégorie caricature et photo de presse. Dans cette catégorie, le prix en caricature est revenu à Constant Tonakpa.  

Il a obtenu en plus du trophée un montant de 500 000 FCFA. Un autre prix en hommage à Marie Soleil Frère a été aussi décerné. Ce prix a concerné le Meilleur journaliste presse en ligne et la lauréate est Mariam Ouédraogo. Le prix de la catégorie télévision a été décerné à Maïmouna Traoré. Le prix Marie-Soleil Frère de la catégorie radio diffusion n’a pas été attribué. En plus des trophées, les lauréates sont reparties chacune avec une enveloppe de 500 000 chacune. 

Place est faite à la récompense des des lauréats du PAJI-NZ de la catégorie presse en ligne, presse écrite, radiodiffusion et télévision. Le jury a retenu les trois meilleures productions dans chaque catégorie. En presse radiodiffusion, le trophée en bronze du prix Norbert Zongo a été décerné à Charles Simporé de Radio Burkina. Le trophée d’argent lui, a été décerné à Clément Sodji du Bénin et L’or  a été remporté par Aziz Momar Lo, du Sénégal. 

Dans la catégorie PAJI-NZ  télévision, le premier prix, le bronze a été remporté par Daniel Lutaaya de l’Ouganda. Celui d’argent à été décerné à Manasseh Awuni du Ghana et l’or quant à lui a été décerné à Maliki  Diallo du Mali. En ce qui concerne la troisième catégorie qui est la presse en ligne, Le PAJI-NZ en bronze est revenu à Yusuf Akinpelu du Nigeria. Le prix argent, lui, a été décerné à Tchopa Théodore et associés du Cameroun. Et le dernier prix de cette catégorie qui est l’ or a été remis à Damilola Banjo du Nigeria. 

Pour ce qui est du PAJI-NZ catégorie presse écrite, le bronze a été décerné à Sandrine Sawadogo, journaliste d’investigation à l’Économiste du Faso. Le prix argent a lui été remis à Philiberte Amiko de Madagascar. Quant à l’or, il est revenu à Gaston Sawadogo, journaliste d’investigation au journal l’Evénement du Burkina. 

Après avoir récompensé ses différentes catégories, la place est faite au lauréat du grand Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo (PAJI-NZ) dénommé SEBGO d’or, nom de plume du journaliste Norbert Zongo. C’est un prix composé d’un trophée et d’une enveloppe d’un million (1 000 000) de FCFA. Ce prix a été remporté par le journaliste d’investigation burkinabè Gaston Sawadogo. A noter que le prix SEBGO d’or récompense le meilleur des quatre catégories.

Heureux de l’engouement et de la réussite de l’événement, Abdoulaye Diallo, Coordonnateur du Centre de presse Norbert Zongo, dit être fier d’avoir reçu cette première édition du prix Norbert Zongo. Selon lui, en tant qu’organisateur du prix, ça été dur car dit-il, « c’était une semaine intense parce que le Filep a commencé le 6 novembre avec la foire du Filep dans la cour du Fespaco. 

Ensuite il a continué du 19 au 13 novembre avec beaucoup d’activités dont les panels de haut niveau. Il y avait une forte participation malgré la situation difficile, c’est une participation record au FILEP depuis que nous l’organisons. Donc c’est une fierté on n’a pu conduire toutes activités à leurs termes , la plupart des participants nous font un retour très positif donc nous sommes très heureux d’avoir reçu le pari d’organiser la 9e édition du FILEP« , a déclaré le Coordonnateur du Centre de presse Norbert Zongo.

Pour sa part tout heureux, le grand lauréat de la soirée, Gaston Kaboré a dans un premier temps dédié son prix à la journaliste nigérienne Bouli Amadou Idé décédé le 27 octobre 2021 à Ouagadougou. « Ce prix est une invite pour moi à aller de l’avant et aussi à collaborer davantage avec les confrères et les consoeurs pour que nous puissions travailler à changer nos différents pays. Vous n’êtes pas sans savoir que la question du journalisme d’investigation est une question assez risquée, on est tout le temps menacé mais au vue de l’objectif que nous poursuivons qui est le changement qualitatif de la vie de nos populations. Souvent pas qu’on fait fi de ces menaces mais quand même on trouve souvent le courage de rebondir pour aller de l’avant« , s’est-il réjoui. 

Et d’ajouter que l’enquête qui lui a valu ce prix lui a pris sept mois. « C’était tellement difficile pour moi parce que j’ai parcouru les villes du Burkina Faso qui regroupait le plus grand nombre de prisonniers notamment Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Banfora et Fada-N’gourma« , a expliqué Gaston Sawadogo lauréat du prix SEBGO d’or. 

En rappel, depuis le 3 mai dernier le prix change d’appellation officielle et devient le Prix africain du journalisme d’investigation-Norbert Zongo (PAJI-NZ). Le PAJI-NZ est un prix panafricain qui valorise et promeut le journalisme d’investigation sur le continent africain. Exclusivement dédié au journalisme d’investigation en Afrique, il est co-organisé par trois réseaux de journalistes africains que sont : le Centre Norbert Zongo (CNP-NZ), la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest (CENOZO) et la plateforme franco-africaine Médias & Démocratie (M&D).

L’organisation du PAJI-NZ est désormais annuelle au lieu de deux ans comme il était fait lors des précédentes éditions. Il sera organisé chaque année dans une capitale africaine, de façon tournante. Les années impaires, à l’occasion du FILEP, les prix seront décernés à Ouagadougou (Burkina).  Le prix concerne désormais les catégories presse écrite, presse en ligne, télévision et radiodiffusion. 

www.libreinfo.net

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 + 22 =