Accueil Sport Football Burkinabè : « avoir un stade flambant neuf dans le futur (…) sera...

Football Burkinabè : « avoir un stade flambant neuf dans le futur (…) sera très important pour le Burkina », Charles Kaboré, capitaine des Etalons

Charles Kaboré Burkina
«L’équipe a été renouvelée à 90% avec des jeunes», Charles Kaboré

Dans un entretien avec Libreinfo.net, le capitaine des Etalons, Charles Kaboré parle de son parcours à l’équipe lors des éliminatoires de la CAN 2021, de la suspension du stade du 4-Août pour sa non homologation et de la présence toujours de certains anciens joueurs dans l’équipe. C’était en marge de la première séance d’entrainement des Etalons, le 28 mai 2021 pour la préparation des matchs entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Maroc, les 5 et 12 juin prochains au compte de la journée FIFA.

Par Soumaila Sana

Le parcours des Etalons du Burkina Faso lors des éliminatoires de la CAN 2021, la suspension du stade du 4-août pour sa non homologation et la présence de certains cadres dans l’équipe, tels ont été les points que Libreinfo.net a abordés avec le capitaine des Etalons, Charles Kaboré.

C’était le 28 mai 2021 en marge de la première séance d’entrainement de l’équipe au stade du 4- août à Ouagadougou. Une préparation qui entre dans le cadre des journées FIFA pour la double confrontation des 5 et 12 juin prochains entre le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire et le Maroc.

Concernant le parcours et la présence de certains anciens joueurs dans l’équipe, le capitaine donne sa lecture : « les critiques des observateurs sont souvent fondées. J’accepte les critiques mais sachez que l’équipe a été renouvelée à 90% avec des jeunes. Il y a certes des têtes que les gens ont trop vues et ils se prennent la tête. Mais de toutes les façons, l’équipe nationale appartient à tous les Burkinabè et chacun est libre de ses opinions. Aussi une équipe nationale, c’est la forme du moment, c’est-à-dire des joueurs qui peuvent être utiles.

Le coach Kamou Malo a fait des choix que nous respectons, avec l’intégration d’un certain nombre de jeunes. Et personnellement cela est positif pour l’avenir de l’équipe ».

Il a positivement apprécié leur parcours lors des éliminatoires avant de préciser qu’il n’y a plus de petite équipe. « Que vous jouez à domicile ou à l’extérieur, il y a des grands pays de football et mieux que nous qui n’ont pas réussi à obtenir leurs tickets pour la CAN 2022 au Cameroun.

 Je prends en exemple, la RD Congo  et l’Afrique du Sud. Et pour moi, notre qualification a été honorable avec trois matchs nuls et trois victoires. Et pour cela, je salue le mérite du Coach Malo pour le travail abattu».

Le capitaine Kaboré dit avoir pris du plaisir à jouer avec tous les joueurs lors des éliminatoires. Il promet de continuer à apporter sa contribution à l’équipe. « Ce n’est pas à cause de trois têtes qu’il faut croire que l’équipe est vieillissante. Pour moi cela est un faux débat.

La qualification était l’objectif premier pour nous et quant au beau jeu, je pense que la mayonnaise est en train de prendre avec les jeunes qui sont arrivés », a-t-il signifié.

Un stade flambant neuf

En ce qui concerne la suspension du stade du 4 août pour sa non homologation, le capitaine aux 100 sélections en équipe nationale a expliqué que cela est une décision des instances internationales du Football.

« Nous avons toujours joué dans ce beau stade avec un public qui nous procure un soutien inestimable. Et si les normes du stade ont changé, il faut s’adapter à ce changement. Je pense qu’avoir un stade flambant neuf dans le futur répondant à toutes les normes sera très important pour le Burkina Faso.

Pour cela j’encourage les dirigeants de mon pays à prendre le problème à bras le corps. La majeure partie de l’effectif de l’équipe joue à l’extérieur et je pense qu’avec cette mise en norme du stade, les joueurs feront plus de plaisir à son douzième homme », a-t-il précisé.

Pour les deux matchs amicaux contre la Côte-D’ivoire et le Maroc, Charles Kaboré pense que les jeunes joueurs qui n’ont pas eu la chance de s’exprimer lors des éliminatoires pourront faire prévaloir leur talent.

Il croit qu’il est important qu’ils prennent du plaisir à jouer et montrent au coach qu’ils méritent d’être sélectionnés en équipe nationale.

Charles Kaboré est né le 9 février 1988 à Bobo Dioulasso au Burkina Faso. Milieu de terrain, il a évolué à l ‘As Sonabel de 2003 à 2004 ainsi qu’à l’Etoile Filante de Ouagadougou de 2004 à 2007.

Il totalise 100 matchs avec l’équipe nationale A des Etalons. Son parcours professionnel débute en 2007 au FC Libourne en France. Il a disputé 93 matchs à l’Olympique de Marseille de 2007 à 2013.

Il a rejoint Kouban Krasnodar en Russie  de 2013 à 2016. Ensuite à FK krasnodar de 2015- 2019. Et depuis le 2019 -2021 le vice champion d’Afrique de 2013 évolue au Dynamo Moscou.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
27 + 5 =