Accueil Sport Football Ligue 1 : Ce n’est pas le moment d’écarter Traoré, tous...

Football Ligue 1 : Ce n’est pas le moment d’écarter Traoré, tous les grands footballeurs ont connu des passages à vide

Photo d'illustration Bertrand Traoré
Photo d'illustration Bertrand Traoré

Depuis le début de la saison 2019-2020, les performances de l’attaquant burkinabè Bertrand Traoré est en baisse. Le pire pourrait même arriver à celui qui était jusque-là, l’un des meilleurs dribleurs du championnat de France de football et l’une des plus belles attractions du club lyonnais.

L’Etoile du football burkinabè n’est plus que l’ombre d’elle-même. Après 10 matches, Bertrand Traoré reste le seul attaquant lyonnais à n’avoir marqué le moindre but. Relégué sur le banc des remplaçants par l’entraineur brésilien Sylvinho qui en avait pourtant fait une priorité, l’ailier burkinabè n’aura pas plus de faveur auprès du nouvel entraineur. Pire, Rudi Garcia l’a même écarté de sa liste pour le match de la 11ème journée contre Metz. Et c’est justement là qu’il faut fustiger le technicien français.

Le rôle d’un entraineur n’est pas d’achever un joueur aux abois, mais plutôt de le galvaniser quand et surtout quand il est en difficulté.

A 24 ans, Bertrand Traoré est loin d’être fini. Le garçon traverse une mauvaise passe et il a justement besoin du public et de son entraineur pour revenir à son meilleur niveau. C’est malheureusement tout le contraire autour de la star burkinabè. Ni l’entraîneur, ni le public, ni les observateurs ne lui font cadeau. Pourtant plusieurs joueurs de classe mondiale ont connu ce passage à vide. Il a fallu un coach pour les relever.

Didier Drogba ne serait sans doute jamais devenu cette virtuose mondiale si son entraineur José Mourinho l’avait ‘’laisser tomber” lors des débuts difficiles avec Chelsea en 2004, comme la star ivoirienne l’a lui-même témoigné plus tard.

Samuel Eto’o ne serait jamais devenu cette icône internationale du football si son entraineur Franck Rijkard ne lui avait pas renouvelé sa confiance en dépit de prestations décevantes en 2003.En 2010, Cristiano Ronaldo avait connu un passage à vide. Mais, l’année d’après, grâce au public madrilène et au nouvel entraineur José Mourinho, il termine Soulier d’Or européen et arrive 2è au Ballon d’Or.Lionel Messi n’aurait sans doute jamais remporté le prix FIFA The Best de toute sa vie, si le public argentin ne l’avait motivé à revenir en sélection après deux finales consécutives perdues en Coppa America.

L’attaquant français Olivier Giroud doit sa survie en équipe nationale des Bleus au volontarisme de son sélectionneur Didier Deschamps.En 2017, Karim Benzema était l’objet de vives critiques à Madrid. Tous ou presque réclamaient l’attaquant français sur le banc des remplaçants. D’aucuns exigeaient même son départ. Mais Zinedine Zidane avait maintenu l’ancien lyonnais aux côtés de Ronaldo, le préférant même souvent à Bale, James ou Asensio. Aujourd’hui Benzema est le meilleur buteur du Real Madrid en championnat d’Espagne.

On se souvient encore de l’ancien numéro 9 de la sélection anglaise Alan Shearer, qui avait disputé tous les matches des éliminatoires de l’Euro 1996 sans avoir mis le moindre but. Au lieu de l’écarter comme certains commençaient à le réclamer dans le Royaume, le sélectionneur anglais Terry Venables l’avait maintenu titulaire. Alan Shearer a terminé meilleur buteur de l’Euro 96.

Bertrand Traoré est un talent incontestable. Tous ceux qui aiment le football moderne doivent souhaiter le retour en forme au plus vite de l’Etoile Burkinabè. Alors, il faut la sauver plutôt que de l’éteindre.

Marcel YE

www.libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =