Home Sécurité Burkina Faso: qui sont les «commandos» du chef de l’Etat Paul-Henri Damiba?

Burkina Faso: qui sont les «commandos» du chef de l’Etat Paul-Henri Damiba?

0
Paul-Henri Damiba
Le Chef de l'Etat,Paul Henri Damiba a procédé au renouvellement du commandement au niveau des forces armées nationales.

Dix jours après le coup d’État qui a renversé le pouvoir de Roch Kaboré , le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba, Chef de l’Etat a procédé à la réorganisation de l’Armée. Il a remplacé par décret, le chef d’Etat-major général des armées ainsi que le Chef d’Etat major de la gendarmerie nationale, le chef d’Etat major de l’armée de Terre et le commandant de la brigade nationale des Sapeurs pompiers le mercredi 2 février 2022.

Par André-Martin Bado

Colonel Major David Kabré

Nommé le 3 décembre 2021 par Roch Kaboré, commandant du groupement central des armées, le colonel-major David Kabré est désormais promu Chef d’État-major général des Armées (CEMGA).C’est ce qu’a décidé le Lieutenant Colonel Paul-Henri Damiba le 2 février 2022. Le nouveau CEMGA, très sportif, est une figure emblématique du sport militaire notamment le volley-ball. Il a occupé des postes de responsabilité dans le domaine sportif au niveau national et régional. 

De 2012 à 2014, il était Directeur Central des Sports, des Forces Armées  du Burkina Faso. A l’international, le Colonel-Major David Kabré a été président de l’Organisation du Sport Militaire en Afrique(OSMA) en 2017.

En fin d’année 2014 suite au renversement du régime de Blaise Compaoré, il rentre dans le gouvernement de la Transition comme ministre des Sports et des Loisirs. Il y est resté durant toute la Transition. Il est considéré comme l’un des fidèles de l’ancien premier ministre de la Transition Yacouba Isaac Zida.

Colonel-Major Célestin Simporé

C’est le Colonel-Major Célestin Simporé, précédemment directeur central du génie militaire qui est nommé Chef d’état major général adjoint (CEMGAA).

Colonel Adam Néré

Au commande de l’Armée de terre, c’est le colonel Adam Néré qui a été nommé chef d’état-major (CEMAT). Avant sa nomination, le Colonel Néré était le chargé de Division opérations de l’État-major général des armées. De 2019- 2021, il était le commandant de la deuxième région militaire. Il a dirigé d’août 2016 à août 2017, le commandement de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô. Adam Néré a aussi occupé le poste de chef de corps du bataillon de commandement et de soutien (BCS) en 2017.

Lieutenant-colonel Évrard Somda

Bien connu du public burkinabè, Evrard Somda est un officier supérieur de la gendarmerie nationale. Il a été porté à la tête de la gendarmerie nationale le 2 février 2022 par le Lieutenant Colonel Paul-Henri Damiba. Il devient donc le chef d’Etat major de la gendarmerie nationale (CEMGN). Avant sa nomination ,il était le commandant de la légion spéciale de la gendarmerie nationale, nommé en fin novembre 2021 par l’ex président Roch Kaboré suite à l’attaque de Inata (région sahel) qui a fait 57 morts dont 53 gendarmes. 

Il fut également Commandant de l’unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) crée en 2013 dont il a dirigé jusqu’en novembre 2021. Il faisait partie des jeunes officiers qui ont fait échec au coup d’État, du général Gilbert Diendéré en septembre 2015. Il est également le promotionnaire de l’actuel chef de l’État.

Lieutenant-Colonel Daba Naon

Considéré à ce jour comme l’un des bras droits du Lieutenant Colonel Paul-Henri Damiba, chef de l’Etat, Daba Naon devra commander désormais la Brigade national des sapeurs pompiers. C’est lui le nouveau Commandant de la BNSP. Il est de la même promotion que le Lieutenant-Colonel, Paul-Henri Damiba (1992). Il n’est pas à son premier poste de commandement, il a été le Commandant de l’école nationale de sapeurs pompiers de 2010 à 2015 à Bobo Dioulasso.

Le défi de la lutte contre le terrorisme

Le renouvellement de la chaîne de commandement au plus haut niveau répond à un besoin urgent de lutter contre le terrorisme. L’ex président Roch Kaboré avait changé à plusieurs reprises les hommes pour espérer une victoire sur l’insécurité mais les efforts sont restés vains. Cette nouvelle composition doit être la bonne combinaison si le pouvoir actuel veut avoir une bonne légitimité face au terrorisme. Une chose est sûre, le chef de l’Etat Paul-Henri Damiba est mieux placé pour composer le commando de la victoire, lui qui a combattu les terroristes du Nord à l’Est en passant par le Sahel jusqu’aux derniers jours qui ont précédés à son ascension au pouvoir.

Lire aussi: Burkina Faso: pourquoi les jeunes officiers ont choisi le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba?

www.libreinfo.net 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 × 9 =