Home Développement Forum de la révolution verte en Afrique: Le ministre Innocent Kiba appelle...

Forum de la révolution verte en Afrique: Le ministre Innocent Kiba appelle à davantage de solidarité entre les pays africains

0
Forum de la révolution verte en Afrique
Le ministre de l'Agriculture, des Ressources Animales et Halieutique Dr Innocent Kiba à gauche

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Dr Delwendé Innocent KIBA, participe au 12e Forum de la révolution verte en Afrique, du 5 au 9 septembre 2022 à Kigali au Rwanda. Cette rencontre offre l’opportunité de discuter sur des voies innovantes de transformation des systèmes alimentaires sur le continent.

L’AGRF rassemble de hauts responsables des milieux politiques et gouvernementaux, des chefs d’entreprises, des organisations de base, des agriculteurs, des chercheurs, des bailleurs de fonds, des partenaires au développement, des leaders d’opinion mondiaux et d’autres parties prenantes pour discuter des manières novatrices et pratiques de promouvoir les investissements et le soutien à la politique économique contribuant à l’accroissement de la productivité agricole et des revenus des agriculteurs africains.

Cette initiative portée par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) se tient cette année sous le thème : « Cultiver, nourrir et récompenser-Des actions audacieuses pour des systèmes alimentaires résilients ».

Le Sommet AGRF 2022 appelle ainsi à l’accélération des efforts visant à éliminer la faim sur le continent, en particulier en temps de crise.

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Dr Delwendé Innocent KIBA y défend la vision du Burkina Faso en matière de développement agropastoral et de renforcement de la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Il a réaffirmé la priorité nationale relative à l’intensification de la production agropastorale à travers l’exploitation des potentialités des zones disposant de la ressource en eau, le développement de l’irrigation, la promotion de l’assurance agricole, l’implication du secteur privé, l’intégration de l’agriculture et de l’élevage et la connexion entre la recherche et les secteurs du développement.

Dr KIBA a souhaité plus de solidarité entre les pays africains pour l’accessibilité aux intrants agricoles, la libre circulation des aliments et l’harmonisation des politiques agricoles. « Nous avons foi en l’Afrique, nous avons foi en ce que l’Afrique peut nourrir l’Afrique », a soutenu le ministre Innocent KIBA.

L’un des temps forts de l’AGRF est l’Agribusiness Deal Room, une plate-forme de mise en relation réunissant les différentes parties prenantes pour faciliter les partenariats et les investissements dans la chaîne de valeur de l’agriculture africaine.

A cette tribune, le Directeur général de Bagrépôle, Moussa ZIDA, a présenté les opportunités d’investissement dans les pôles de croissance, en particulier le modèle d’exploitation rizicole porté par les promoteurs privés.

Ce modèle repose sur le principe de l’agrégation qui permet d’intégrer des producteurs (agrégés) autour d’un acteur principal (agrégateur) disposant d’une forte capacité managériale, financière et technique à mesure d’optimiser la chaîne de valeur.

Il sera mis en œuvre sous forme de partenariat public-privé, dans les agropôles de Bagré, de Samandéni et du Sourou, en vue de l’accroissement de la production rizicole nationale et l’essor de la filière tout entière.

Des entrepreneurs burkinabè portant des projets dans la chaine de valeur agricole prennent part aux échanges à Kigali en vue de capter les offres des financements et de partenariats.

S’exprimant lors de l’ouverture officielle, le Premier ministre rwandais, Dr Edouard NGIRENTE a noté que le sommet est une opportunité pour le continent d’accélérer la transformation globale des systèmes alimentaires à travers l’Afrique.

Président du Conseil d’administration de l’AGRA, président du groupe des partenaires de l’AGRF et ancien Premier ministre d’Éthiopie, S.E. M. Hailemariam DESSALEGN a relevé que le sommet intervient alors que le continent est aux prises avec des défis en matière d’approvisionnement alimentaire mondial et les effets de la pandémie du Covid-19 qui ont annulé les progrès réalisés dans les efforts visant à éliminer la faim et à renforcer la sécurité alimentaire.

« La transformation des systèmes alimentaires est la clé de la transformation économique. Nous devons prendre des mesures audacieuses de toute urgence, cela nécessite un leadership nouveau, plus fort, innovant et stratégique pour garantir que les systèmes alimentaires soient plus résilients », a déclaré M. DESSALEGN.

A l’occasion de la 12e édition de l’AGRF, l’AGRA lance sa nouvelle stratégie pour la période 2023-2027.

DCRP- MARAH

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 1 =