Home Société Programme «Giving for change» : des journalistes initiés au processus de Fundraising

Programme «Giving for change» : des journalistes initiés au processus de Fundraising

0
Fundraising
L’Association Burkinabè de Fundraising (ABF), forme 10 journalistes en Fundraising (levée de fonds).

L’Association Burkinabè de Fundraising (ABF), en collaboration avec le Centre National de Presse Norbert Zongo, a organisé du 17 au 18 janvier 2022, une formation de 10 journalistes à son siège à Ouagadougou. Cette formation sur le programme quinquennal « Giving for Change » de l’ABF, vise à faire connaitre le contenu du programme à mettre en œuvre de 2021 à 2025, afin de faciliter son accompagnement par les médias.

Par Nicole Sawadogo, stagiaire

L’Association Burkinabè de Fundraising est une association apolitique et à but non lucratif. Elle est spécialisée dans l’accompagnement d’organisations de la société civile dans la mobilisation de ressources et de soutien afin de mettre en œuvre leurs projets de développement endogène.

L’association vient de lancer son programme quinquennal « Giving for change » en 2021 qui va s’établir jusqu’en 2025.

« Giving for change » ou « Donner pour le changement ou développement » en français, est un programme financé par le gouvernement néerlandais qui concerne des acteurs gouvernementaux et ceux de la société civile.

Fundraising
Photo de famille à l’issue de la formation.

Le programme va consister en une action de plaidoyer et de lobbying au niveau des acteurs étatiques sur des questions de financement de projets de développement des communautés locales.

La mobilisation de ressources locales et la mobilisation de soutien sont également à prendre en compte dans ce programme.

La mobilisation de ressources locales s’explique selon l’ABF par le fait que « les OSC [Organisations de la Société Civile] sont pour 80% à 90% dépendants des bailleurs internationaux ».

Une dépendance que le programme veut aider à réduire en offrant une formation de 21 modules à 60 associations burkinabè issues de six régions du pays, dans un intervalle de 5 ans. Les six régions concernées sont les régions de l’Est, du Centre-est, du Sahel, du Centre-nord, du Nord et de la Boucle du Mouhoun.

La mobilisation de soutien va consister à former les associations afin qu’elles puissent mobiliser les acteurs communautaires autour de leurs projets de développement.

Selon Abdoulaye Sawadogo, directeur de l’ABF, cette formation va permettre aux journalistes « de suivre les actions qui seront menées sur le terrain par les communautés de pratiques pour nous [ABF] amener ce qu’on appelle les histoires à succès et les difficultés rencontrées aussi lors de leur passage pour nous permettre de recadrer les choses. »

Fundraising
Les participants en séance de travail.

L’accompagnement des médias va consister en des couvertures médiatiques et des actions de plaidoyer.

Le programme sera mise en œuvre dans huit pays que sont le Kenya, le Ghana, l’Ouganda, le Mozambique, le Burkina Faso, le Brésil et la Palestine.

Denise Coulibaly, journaliste à Savane médias ressort satisfaite de la formation. « Avec les présentations que nous avons eu durant ces deux jours, j’ai pu voir que cette association a montré à des associations que l’on peut avec les sociétés, les entreprises au Burkina Faso, mobiliser des fonds. Mobiliser également des gens qui vont vous soutenir même si ce n’est pas financièrement à mener à bien un projet va intéresser la population cible. C’est véritablement une manière de nous dire qu’il faut qu’on arrête cette politique de la perfusion que nous avons avec les bailleurs de fonds sur le plan international, et c’est en cela que je salue vraiment cette mission que s’est donnée cette association.»,

Le « fundraising » en anglais ou « collecte de fonds » en français, est un processus de mobilisation de ressources financières auprès de particuliers, des entreprises, de fondations ou d’organismes gouvernementaux. L’objectif est de soutenir une cause sociale ou l’intérêt général.

L’ABF a vu le jour le 23 décembre 2008 à Ouagadougou et reconnue officiellement le 22 mai 2009. Elle a mis en œuvre son premier projet Change the Game Academy en 2017 qui a permis « d’accompagner 53 structures dont 80% ont eu des résultats probants. », selon le directeur, M. Sawadogo.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =