Accueil Sécurité G5 Sahel : redéfinition d’une stratégie de lutte pour faire face au départ...

G5 Sahel : redéfinition d’une stratégie de lutte pour faire face au départ progressif de Barkhane

G5 Sahel terrorisme Barkhane
Photo des ministres des défenses nationales des pays du G5 Sahel à Niamey accompagnés des partenaires

Les ministres en charge de la Défense des pays du G5-Sahel accompagnés des chefs d’état-major des armées des pays membres ont tenu une réunion extraordinaire les 31 août et 1er septembre 2021 à Niamey au Niger. Il était question de redéfinir une nouvelle stratégie de lutte anti-terroriste afin de l’adapter au contexte sécuritaire actuel.

Par Tatiana Kaboré

Accompagnés de leurs chefs d’état-major, les cinq ministres de la Défense du G5-Sahel (Mali, Burkina, Niger, Mauritanie et Tchad) se sont rencontrés du 31 août au 1er septembre 2021 dans la capitale Nigérienne. Il s’est agi pour eux de redéfinir une nouvelle stratégie dans la lutte contre le terrorisme compte tenu de la reconfiguration de la force Barkhane au Sahel.

« Cette rencontre a pour but d’échanger sur la nouvelle dimension de la lutte contre les groupes armés terroristes dans la bande du Sahel, plus précisément dans les différents fuseaux composants les théâtres des opérations de la Force Conjointe G5 Sahel », a déclaré à l’ouverture des travaux Daoud Yaya Brahim, ministre en charge de la Défense nationale du Tchad et président de la rencontre.

Alkassoum Indatou, le ministre de la Défense nationale du Niger, explique qu’il a été question de « définir une nouvelle approche à adopter pour minimiser les conséquences que pourrait engendrer cette nouvelle donne sécuritaire ». A cet effet, il a précisé que cette rencontre a permis de réviser le concept stratégique de la Force Conjointe du G5-Sahel, afin de l’adapter au contexte sécuritaire actuel en coordination avec les ministres des défenses nationales et les forces partenaires en présence.

Pour sa part, El Ghassim Wane, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali a apprécié les résultats obtenus par le G5-Sahel depuis sa création. Il a par la suite réitéré la disponibilité de l’ONU à accompagner le processus de stabilisation du Mali.

Le 10 juin 2021 le président français Emmanuel Macron a annoncé la fin prochaine de l’opération Barkhane, présent au Sahel depuis 2014. Il a par la même occasion déclaré qu’une alliance internationale anti djihadiste dans la région sera mis en place en lieu et place de l’opération Barkhane.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =