spot_img

Gabon : la CEEAC donne un an aux militaires pour remettre le pouvoir

Publié le : 

Publié le : 

La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a annoncé le 4 septembre 2023 avoir suspendu le Gabon de toutes ses instances en même temps qu’elle donne un ultimatum d’un an aux militaires pour remettre le pouvoir. Cette décision fait suite au coup d’État qui a renversé le président Ali Bongo.

Par Issoufou Ouédraogo

Réunis en sommet extraordinaire à Malabo en Guinée Équatoriale le lundi 4 août 2023, les Chefs d’État et de gouvernement, membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont décidé de suspendre le Gabon « avec effet immédiat » de toutes ses instances « jusqu’à nouvel ordre » et ont intimé l’ordre aux militaires de remettre le pouvoir aux civils dans un délai d’un an.

Or, l’actuel homme fort du Gabon, le général Brice Oligui Nguema en prêtant serment le lundi 4 août 2023, n’a pas précisé de durée de la transition. Dans son discours d’investiture, il a seulement promis d’installer des institutions plus démocratiques avant des élections libres.

Dans la foulée, les auteurs du coup de force ont déclaré qu’ils n’entendaient pas précipiter la tenue d’élections, alors que l’opposition gabonaise, réunie au sein de la plateforme Alternance 2023, a exhorté, ces derniers à continuer de compter les votes de l’élection présidentielle. Le Gabon est le 5è pays africains à subir un coup d’État militaire en 3 ans.

www.libreinfo.net

- Advertisement -
spot_img

Articles de la même rubrique

Procès charbon fin : « On n’a jamais augmenté les taux d’humidité dans les sacs », Sidi Abdoulaye

Ce 8 décembre 2023 au Tribunal de grande instance Ouaga I, le juge a décidé de l'instruction de l'infraction «faux en écriture privée de...

Burkina : un colloque international en hommage à Norbert Zongo, le 13 décembre

Dans le cadre de la célébration des 25 ans de l’assassinat de Norbert Zongo, le département d’histoire et archéologie de l’université Norbert Zongo et...

Burkina/Politique : Ouaro, « victime d’abandon » démissionne du MPP 

Le Pr Stanilas Ouaro, 4e vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), l’ex-parti au pouvoir, et ancien ministre de l’Éducation nationale sous...

Burkina : Le forum «Africapacités» se penche sur les opportunités des défis actuels au Sahel

Ce vendredi 8 décembre 2023 s'est ouvert à Ouagadougou le forum international « Africapacités », organisé par Diakonia, le Centre pour la  gouvernance démocratique...

Ouagadougou : acrobaties sur les voies, la police municipale présente des motos saisies

La police municipale de Ouagadougou a organisé un point de presse ce 8 décembre 2023 sur la situation des acrobaties sur les voies publiques...
spot_img

Autres articles

Procès charbon fin : « On n’a jamais augmenté les taux d’humidité dans les sacs », Sidi Abdoulaye

Ce 8 décembre 2023 au Tribunal de grande instance Ouaga I, le juge a décidé de l'instruction de l'infraction «faux en écriture privée de...

Burkina : un colloque international en hommage à Norbert Zongo, le 13 décembre

Dans le cadre de la célébration des 25 ans de l’assassinat de Norbert Zongo, le département d’histoire et archéologie de l’université Norbert Zongo et...

Burkina/Politique : Ouaro, « victime d’abandon » démissionne du MPP 

Le Pr Stanilas Ouaro, 4e vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), l’ex-parti au pouvoir, et ancien ministre de l’Éducation nationale sous...

Burkina : Le forum «Africapacités» se penche sur les opportunités des défis actuels au Sahel

Ce vendredi 8 décembre 2023 s'est ouvert à Ouagadougou le forum international « Africapacités », organisé par Diakonia, le Centre pour la  gouvernance démocratique...

Ouagadougou : acrobaties sur les voies, la police municipale présente des motos saisies

La police municipale de Ouagadougou a organisé un point de presse ce 8 décembre 2023 sur la situation des acrobaties sur les voies publiques...