Home Société Burkina Faso: 60 morts sur le site d’orpaillage de Gomgombiro dans la...

Burkina Faso: 60 morts sur le site d’orpaillage de Gomgombiro dans la région du Sud-Ouest

0
Gomgombiro
Une image sur le site d'orpaillage après l'explosion

Une explosion d’un magasin de dynamite est survenue dans l’après midi du 21 février 2022 aux environs de 14h dans le Yard de Doudou sur le site d’orpaillage artisanal de Gomgombiro, commune de Gbomblora à une vingtaine de kilomètres de Gaoua, sur l’axe Gaoua -Batié. On dénombre 60 morts et soixantaine de blessés.

Par Maestro, correspondant Poni

La scène est horrible, des arbres déracinés, d’autres calcinés, un cratère creusé par la violence du souffle de l’explosion. Des boutiques, des motos et biens d’autres marchandises parties en fumée. La douleur est omniprésente sur le marché du site d’orpaillage du village de doudou, dans la commune de Gbomblora.

Une forte explosion a été entendue à des kilomètres à la ronde, plongeant les populations dans la peur et le désarroi. Au moins 55 morts ont été comptés sur le  marché du site d’orpaillage de Doudou. Au centre hospitalier régional de Gaoua, on note également d’autres morts, et des dizaines de blessés. Il faut préciser que d’autres blessés sont pris en charge, au centre médical de Gaoua, à l’infirmerie militaire, et dans d’autres CSPS environnants.

Dès que les forces de défense et de sécurité ont commencé à arriver sur les lieux, ils ont découvert des corps éparpillés, d’autres calcinés.

Selon les informations recueillies sur place avec des rescapés,« tout serait parti d’un incendie qui s’est propagé sur un hangar où étaient stockés des produits pour le dynamitage des trous que nous appelons « farawé »». Pour un autre rescapé « nous avions entendu une explosion suivi d’un feu, et nous avions accouru pour éteindre le feu, mais l’ampleur des dégâts nous dépasse … ».

Selon le haut-commissaire de la province du Poni, Antoine Sylvanus Doamba, l’explosion d’un magasin de stockage de dynamite serait la cause de ce déluge de feu.

Le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Gaoua et les Forces de défense et de sécurité étaient sur les lieux pour les constations d’usage.

Les proches des victimes s’affairaient à les identifier, avant de prendre possession des corps afin de procéder à l’inhumation. Le haut-commissaire, les FDS, la croix rouge, et de nombreux volontaires sont encore sur place.

Au Centre Hospitalier Régional (CHR) de Gaoua, « c’est un personnel débordé avec des blessés de divers degrés qui sont reçus en soins d’urgences, et nos équipes sont à pied d’œuvre pour prendre en charge les blessés qui nous parviennent» nous confie le directeur général du CHR de Gaoua ,Dr Dar Francis Somé .

Le Haut-commissaire de la province du Poni a décidé de la fermeture du site d’orpaillage artisanal de Gongombiro jusqu’à nouvel ordre.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =