spot_img
spot_img

Guinée: le Balai Citoyen met en garde le président Condé contre un troisième mandat

Publié le : 

Publié le : 

Ceci est une déclaration du mouvement de la société civile burkinabè Le Balai Citoyen contre les violences politiques en Guinée.Nous vous la proposons en intégralité!

Depuis le mois d’octobre 2019, le vaillant et digne peuple de la Guinée est debout contre l’ambition affichée et démesurée du Président Alpha CONDE d’instaurer un pouvoir à vie par le truchement de la modification de la clause limitative du mandat présidentiel.

A cette lutte légitime du peuple pour la démocratie et le respect de l’Etat de droit, le pouvoir autocratique d’Alpha CONDE oppose une répression féroce par l’instrumentalisation des forces de défense et de sécurité.

A 81 ans révolus censés lui conférer sagesse et responsabilité, Alpha CONDE, autrefois opposant historique, s’est aujourd’hui, mué en bourreau historique sous l’effet des délices et des sirènes du pouvoir personnel.

Depuis le début des manifestations, à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), des leaders d’organisations de la société civile et des opposants sont régulièrement intimidés, agressés et certains croupissent injustement dans les geôles du régime scélérat d’Alpha CONDE. Au nombre de ces vaillants et irréductibles défenseurs de la démocratie qui croupissent actuellement dans les geôles de CONDE, figure les camarades Abdourahamane Sanoh, coordinateur du FNDC, Sékou Koundouno, Coordonnateur du Balai Citoyen Guinée et responsable des stratégies et de la planification du FNDC, Ibrahima Diallo, responsable des opérations, le reggaeman engagé Elie Kamano, Mamadou Baïlo Barry et Alpha Soumah. Ils ont été condamnés le 22 octobre dernier à des peines allant de 06 à 12 mois de prison ferme à l’issue d’une parodie de justice orchestrée par le régime et ses juges acquis aux ordres.  Pire, plusieurs dizaines de jeunes ont péri sous les balles assassines des forces de sécurité et sans qu’aucune enquête sérieuse ne soit diligentée en vue de rendre justice aux victimes.

Le mouvement le Balai Citoyen du Burkina Faso, suit avec consternation et non sans intérêt particulier, l’évolution dramatique de la situation en Guinée. Aussi, Il constate avec regret que malgré son parcours politique pour lequel la jeunesse africaine était pleine d’admiration jusqu’à un passé récent, de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) à l’opposition et aujourd’hui au pouvoir, Alpha CONDE n’a malheureusement encore tiré aucune leçon de l’histoire récente des mouvements contre les velléités de tripatouillage constitutionnel en Afrique. Professeur de son état, il n’a jamais assimilé la leçon historique selon laquelle, dans le face-à-face avec leur peuple, les hommes dits forts finissent pourtant toujours dans la poubelle de l’histoire ; quand bien même les exemples sont légions. La déchéance morale et politique de l’homme n’a d’égal que l’espoir qu’il a incarné à un moment donné de sa vie politique.

C’est pourquoi, le mouvement Balai citoyen, solidaire du combat de tous les peuples en lutte pour la liberté et la démocratie et résolument engagé contre toute forme de pouvoir à vie, condamne sans réserve aucune la répression barbare à laquelle se livre le régime obscurantiste et moribond du renégat CONDE contre le vaillant peuple de Guinée dont la glorieuse histoire constitue à jamais une source d’inspiration intarissable pour tous les peuples épris de liberté. Nous avons la ferme conviction que ce peuple de Guinée, fort de sa tradition de lutte, triomphera inexorablement de cette épreuve de force à lui imposé par cette poignée d’aventuriers politiques.

Au regard de ce qui précède, le Balai Citoyen :

  • Met en garde Alpha CONDE et ses sbires sur leurs responsabilités devant l’histoire face aux exactions en cours en Guinée ;
  • S’insurge contre le silence complice des organisations sous-régionales, panafricaines et internationales sur le risque que fait courir Alpha CONDE à la Guinée et à l’Afrique tout entière ;
  • Exige l’arrêt immédiat des violences à l’encontre des populations et la libération sans condition de toutes les personnes injustement embastillées dont le seul crime est d’avoir défendu la démocratie ;
  • Apporte son soutien sans faille au peuple Guinéen en lutte et exhorte tous les démocrates sincères à joindre leur voix à celle du peuple Guinéen pour dire non au troisième mandat de CONDE.

Le peuple de Guinée ne courbera pas l’échine devant cette forfaiture car un peuple uni n’est jamais vaincu.

Vive la Guinée !

Vive les peuples en lutte !

N’an laara, an saara (Si nous nous couchons, nous sommes morts !) !

Notre nombre est notre force !

Ensemble, on n’est jamais seul !

 

Pour le Balai Citoyen, la Coordination Nationale.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Mali : le Burkina participe à la 30ème Conférence des Directeurs Généraux des Douanes

Du 29 au 30 mai 2024, s’est tenue à l’hôtel Radisson Collection de Bamako en République du Mali, la 30ème Conférence des Directeurs Généraux...

Burkina : deux projets de 75 milliards FCFA pour soutenir les chaînes de valeur agricole

Le ministre délégué en charge des Ressources animales, Dr Amadou Dicko a procédé, ce 21 mai 2024, à Ouagadougou, au lancement du projet de...

Burkina/ Province de la Tapoa: la population demande à l’État plus de sécurité

A l’occasion d’une manifestation, ce 18 avril 2024, à  Diapaga dans la province de la Tapoa, dans la région de l’Est, la population a...

Coopération : Moscou veut renforcer les relations bilatérales avec le Burkina

Le ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, accompagné de la ministre en charge de la Coopération régionale, Stella Eldine Kabré, ont reçu,...

Burkina Faso : la CAMEG redevient une société d’État

Au Burkina Faso, le conseil des ministres de ce 27 mars 2024 a adopté un décret portant approbation des statuts de la Centrale d’achat...
spot_img

Autres articles

Djibo (Soum): un taux de réussite de 91,77% au CEP 2024

Les résultats du Certificat d'études primaires (CEP) session 2024 de la commune de Djibo, chef-lieu de la province du Soum sont tombés jeudi et...

Suisse: Alassane Ouattara au sommet sur la paix en Ukraine

Le Président ivoirien Alassane Ouattara a quitté Abidjan ce vendredi 14 juin 2024 pour la Suisse où il participera au premier sommet sur la...

Ouagadougou : La réhabilitation des Avenues Yennenga et Moogho en marche

Le ministre d'État chargé de la Communication, Jean Emmanuel Ouédraogo, accompagné du ministre des Infrastructures, Adama Luc Sorgho, a officiellement lancé les travaux de...

Burkina/Don de sang : Le Capitaine Ibrahim Traoré se saigne pour sauver des vies

Le président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, a donné son sang ce 14 juin 2024, lors d'une opération de collecte de sang, organisée...

Niger : Mohamed Bazoum ne bénéficie plus d’immunité présidentielle !

La Cour d'Etat du Niger a levé ce 14 juin 2024, l'immunité de l’ancien président Mohamed Bazoum, annoncent plusieurs médias.  Par Nicolas Bazié Mohamed Bazoum ne...