Home Politique Guinée: Les autorités de la Transition dissolvent le FNDC , un grand...

Guinée: Les autorités de la Transition dissolvent le FNDC , un grand regroupement de politiques, syndicats et sociétés civiles

0
FNDC
Image illustrative des manifestants du Font national de la défense de la constitution (FNDC)

Le gouvernement guinéen a annoncé le lundi 8 août 2022 dans un arrêté, la dissolution du Front national pour la défense de la constitution ( FNDC). Pourtant, le même jour dans un communiqué, l’organisation a annoncé une manifestation contre la junte le 17 août prochain.

Par Tatiana Kaboré

Le Front national pour la défense de la constitution en Guinée a été dissous par décret. Cette coalition de partis, syndicats et organisations de la société civile a été le fer de lance de la contestation contre de l’ancien président Alpha Condé et s’oppose depuis plusieurs mois à la junte au pouvoir.

« Dans un arrêté daté d’hier soir, le gouvernement de transition accuse le mouvement d’organiser des manifestations armées sur la voie publique et lui reproche d’agir comme un groupe de combat ou une milice privée », selon le gouvernement.

« Leur mode opératoire se structure par des actions violentes au cours de manifestations interdites, des attaques contre des individus qui ne partagent pas leur idéologie, et des actions ciblées contre les forces de l’ordre», a écrit le gouvernement guinéen.

« Des actions qui mettent en péril l’unité nationale », affirme le gouvernement, qui ajoute que le FNDC ne figure pas parmi les organisations non gouvernementales agréées dans le pays.

Il faut noter que c’est ce mouvement qui était à l’initiative des manifestations des 28 et 29 juillet pour dénoncer la “gestion unilatérale de la Transition” par la junte au pouvoir. Interdite par les autorités, cette manifestation avait dégénéré et 5 personnes avaient été tuées et plusieurs autres arrêtées.

Lire aussi: Guinée Conakry : Situation tendue après l’arrestation de trois leaders d’une organisation de la société civile

À Conakry, le collectif FNDC a appelé le lundi 8 août, à de nouvelles manifestations contre la junte le 14 août à Bruxelles en Belgique, pour interpeller l’Union européenne, et le 17 août sur toute l’étendue du territoire guinéen, mettant fin à une trêve, faute de réponses à ses demandes de « dialogue crédible » sur la transition vers un pouvoir civil.

www.libreinfo.net 

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 − 22 =