Accueil Diplomatie Guinée : « La durée de la transition sera celle que décideront les...

Guinée : « La durée de la transition sera celle que décideront les Guinéens eux-mêmes» envoyé spécial de l’ONU, Mahamat Saleh Annadif

Guinée Mahamat Saleh Annadif
L'envoyé spécial de l'ONU Mahamat Saleh Annadif (droite en blanc) en entretien avec la junte

Le représentant du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest et au Sahel, Mahamat Saleh Annadif s’est rendu en Guinée le lundi 13 septembre 2021. Il a échangé avec le chef de la junte Mamady Doumbouya, des chefs de partis politiques et des diplomates sur l’avenir de la Guinée. Le principal souhait de l’ONU est la désignation de civils à la tête de la transition dans un délai « raisonnable ».

 

Par Nicole Sawadogo,stagiaire

Le diplomate tchadien Mahamat Saleh Annadif, représentant du Secrétaire général de l’ONU a effectué une visite le lundi 13 septembre en Conakry. Il est allé s’imprégner des dernières réalités de la Guinée depuis la chute d’Alpha Condé, afin d’étudier les possibilités d’accompagnement au pays. Il affirme lors de cette visite de travail que les Nations Unies ont condamné le putsch mais elles sont en Guinée pour l’aider à « sortir de cette phase difficile. ».

L’envoyé spécial de l’ONU a ainsi tenu à rencontrer les nouvelles autorités guinéennes, l’opposition, l’ancien chef de l’Etat Alpha Condé ainsi que des diplomates accrédités en Guinée.

Lors des échanges avec le président de la junte, Mamady Doumbouya, Mahamat Saleh Annadif affirme que l’ONU souhaite la désignation de civils à la tête de la transition dans un délai « raisonnable ». Il précise cependant que c’est à la Guinée de décider de la durée de cette transition. « La durée de la transition sera celle que décideront les Guinéens eux-mêmes. Nous sommes en concertation avec la CEDEAO, nous voulons une durée raisonnable.», affirme-t-il.

Le diplomate tchadien s’est aussi entretenu avec le principal opposant d’Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). L’opposant a au cours des échanges manifesté son soutien au coup d’Etat en soulignant qu’il a mis un terme à « un troisième mandat illégal et illégitime ».

Néanmoins il précise que ce n’est que la première phase d’un retour à l’ordre constitutionnel. La seconde phase étant celle de la mise en place dans un délai raisonnable d’institutions démocratiques issues d’élections inclusives et transparentes.

Mahamat Saleh Annadif a de même rencontré l’ancien président Alpha Condé. Il a rassuré l’opinion publique qu’il se porte bien en ces mots «  Nous nous sommes assuré de sa sécurité et de sa santé, il se porte bien ». M. Annadif a ajouté que la CEDEAO était en train de négocier avec la junte pour sa libération.

Le représentant onusien a par ailleurs exprimé son mécontentement du retour des coups d’Etats en Afrique en l’espace d’un an notamment au Mali, au Tchad et en Guinée qu’il qualifie de « recul démocratique ». Il insiste à dire que les raisons de ces coups d’Etat sont à demander à  « tous les partenaires de l’Afrique et à tous les Africains’’.

Lire aussi: Guinée: la CEDEAO a mandaté plusieurs ministres des affaires étrangères dont Alpha Barry pour rencontrer la junte vendredi

www.libreinfo.net

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
12 + 14 =