Home Politique Mali : Ibrahim Boubacar Keïta, un Président controversé

Mali : Ibrahim Boubacar Keïta, un Président controversé

0
Manifestation pour le départ de IBK du pouvoir
Manifestations de rue pour le départ du Président IBK du pouvoir.

L’ex-Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK, est décédé le 16 janvier 2022 à Bamako au Mali. Il meurt à la suite d’une longue maladie. Il a dirigé le Mali de 2013 à 2020. Ibrahim Boubacar Keïta a été  renversé en août 2020 par des militaires, avec à sa tête, Assimi Goïta, l’actuel Président de la Transition malienne. 

Par Rama Diallo

L’ancien Président malien, Ibrahim Boubacar Keïta est décédé le 16 janvier à l’âge de 76 ans. Cela fait une année et demie qu’il a été  renversé par le colonel Assimi Goïta et ses hommes. Il est tombé malade peu de temps après son renversement du pouvoir.

IBK accède au pouvoir en septembre 2013, après des élections. Il fait un premier mandat de 2013 à 2018. Ce mandat a connu des turbulences et la situation sécuritaire du Mali s’était considérablement dégradé. Malgré l’insécurité grandissante, en 2018, le peuple malien avait réitéré sa confiance à Ibrahim Boubacar Keïta en le votant pour un second mandat. Deux ans après sa réélection, la situation sécuritaire du Mali s’était dégradée davantage.

Des conflits intercommunautaires avaient commencé à avoir lieu. Des voix se levaient pour dénoncer, la tension était montée. Les Maliens lui reprochent la mal gouvernance, la corruption, le népotisme, le laxisme et la dégradation de la situation sécuritaire.

A partir de juin 2020, les organisations de la société civile dont le M-5, ont commencé à organiser des marches pour demander son départ du pouvoir. 

Le comportement de son fils aîné, Karim Keïta, a mis l’huile sur le feu. En période de crise, il se permettait une vie de pacha, chose que les Maliens dénonçaient. Elu député en 2013, l’année de l’arrivée au pouvoir de son père, Karim Keïta a été réélu en 2020. Il a longtemps été considéré comme intouchable.  

En 2020, une vidéo fuite sur les réseaux  sociaux le montrant en train de faire la fête à l’étranger avec des amis, alors que  dans son pays, ce ne sont que des manifestations populaires contre la gouvernance de son père, le Président IBK. Ces comportements d’insouciance ont fait monté d’un cran, la colère des Maliens qui réclamaient le départ d’IBK du pouvoir. Son deuxième mandat plein de péripéties n’a pas été des meilleurs. Le Président IBK est resté controversé.

Décès de l’ex-Président Malien IBK
L’ex-Président malien Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) est décédé dimanche 16 janvier 2022 à Bamako.

Le 18 août 2020, il a été finalement renversé par un coup d’Etat militaire conduit par le Colonel Assimi Goïta. Depuis lors, IBK est resté silencieux de la vie politique. Malade, il avait été évacué le 5 septembre 2020 (à moins d’un mois de son arrestation) aux Emirats Arabes Unis par vol spécial pour des soins. Depuis lors, plus personne ne faisait cas de son état de santé, jusqu’à ce que sa famille annonce sa mort le dimanche 16 janvier 2022 dans la journée. 

A lire: Décès de l’ex-Président malien IBK : de nombreux hommages à travers le monde 

www.libreinfo.net 

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 × 4 =