Home Société Burkina Faso : le procureur du Faso communique des poursuites contre l’activiste...

Burkina Faso : le procureur du Faso communique des poursuites contre l’activiste Ibrahima Maïga

0
Ibrahima MaÏga
Ibrahima MaÏga, activiste burkinabè résident aux Etats Unis

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance Ouaga 1 (TGI Ouaga 1), Harouna Yoda, a rappelé, dans un communiqué publié le 22 septembre 2022, les procédures judiciaires engagées contre des personnes dont l’activiste Ibrahima MaÏga. Ce dernier, qui réside présentement aux États Unis d’Amérique (USA), a fait son retour au pays à la faveur du coup d’Etat du 24 janvier 2022, avant de disparaître des radars.

 

Par Daouda Kiekieta

L’activiste burkinabé Ibrahima Maïga, résident aux USA est devenu célèbre depuis quelques années sur les réseaux sociaux. Peu avant la chute de l’ex-président Roch Kaboré, l’activiste était très suivi par les internautes du fait de ses publications « d’informations sécuritaires et des documents jugés confidentiels».

Farouche opposant du régime déchu, Ibrahima Maïga, a fait son « retour triomphale » au pays à la faveur du coup d’Etat du 24 janvier 2022. Il a été même accueilli à l’aéroport de Ouagadougou le 05 février 2022, par ses partisans sortis en grand nombre. « Nous sommes venus aujourd’hui pour apporter notre pierre à la construction de notre pays », avait déclaré M. Maïga.

Alors que des rumeurs couraient en son temps sur sa proximité avec les putschistes, l’activiste est apparu sur les écrans avec d’autres membres du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), lors de la prestation de serment du chef de la junte Paul-Henri Damiba. Juste après cette apparition publique qui avait suscité de polémiques au sein de l’opinion, on ne l’avait plus vu officiellement au côté des autorités jusqu’à ce que l’on apprenne dans les coulisses que l’activiste est recherché par la justice burkinabé.

Dans un communiqué rendu public le 22 septembre 2022, le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance Ouaga I, Harouna Yoda, a fait le point des poursuites judiciaires déjà engagées contre certains activistes dont Ibrahima Maïga. C’est la première fois que la justice se prononce sur le cas de ce monsieur.

Selon le procureur, une poursuite judiciaire est engagée depuis février 2022 contre M. Maïga pour « des faits d’outrage contre un dépositaire de l’autorité publique, atteinte aux données à caractère personnel, publication de procès-verbaux d’une procédure judiciaire sur Facebook».

«Le 21 février 2022, nous avons saisi la Brigade Centrale de Lutte contre la Cyber criminalité (BCLCC) d’un message suivi d’un soit transmis l’instruisant d’interpeller et d’entendre le sieur MAIGA Ibrahima, de passage à Ouagadougou », informe le Parquet, ajoutant que d’autres sous unités de police judiciaire avaient été aussi instruites de procéder à l’interpellation de la personne mise en cause.

Cependant, le procureur Harouna Yoda, déplore le fait que « malgré la mobilisation de notre police judiciaire, le mis en cause parvenait à quitter le territoire national dans des conditions non encore déterminées ».

Depuis quelques années, plusieurs militants de la société civile et des activistes des réseaux sociaux ont fait l’objet des poursuites judiciaires.

www.libreinfo.net  

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 + 23 =