Accueil Société IUTS sur indemnités et primes:l’intersyndicale des magistrats met en garde le Gouvernement...

IUTS sur indemnités et primes:l’intersyndicale des magistrats met en garde le Gouvernement sur les risques d’une plus grande détérioration du climat social

Direction générale des impôts à Ouagadougou
Direction générale des impôts à Ouagadougou

Après les greffiers cette fois ci ce sont des syndicats des magistrats qui interpellent le gouvernement sur les risques d’une plus grande détérioration du climat social si des dispositions ne sont pas prises pour éviter des situations regrettables dans la gestion de cette question d’IUTS sur les indemnités et primes.www.libreinfo.net vous propose un extrait de la déclaration des syndicats des magistrats datée de ce 15 janvier 2020.

Au bénéfice de ces observations, les syndicats de magistrats, tout en réaffirmant leur solidarité avec les autres syndicats qui ont dénoncé l’extension de l’IUTS aux indemnités, interpellent le Gouvernement sur les risques d’une plus grande détérioration du climat social si des dispositions ne sont pas prises pour éviter des situations regrettables dans la gestion de cette question.

Les syndicats de magistrats notent que pour certains membres du gouvernement, le droit à des conditions salariales décentes ne semble pouvoir jouer que pour eux et uniquement pour eux. Pour y parvenir, certains n’hésitent pas, du reste, pour la fixation de leur salaire et tout en regrettant paradoxalement le poids de la masse salariale des agents publics qu’ils cherchent à mettre en conflit avec le reste de la population, à violer de façon flagrante le décret 2008-891/PRES/PMlMEF du 31 décembre 2008 portant rémunération du Premier Ministre, des Présidents d’Institutions et des Membres du Gouvernement pour se faire octroyer des salaires largement plus élevés que ce à quoi ils ont légalement droit.

C’est pour éviter de telles situations que les syndicats de magistrats ont formellement dénoncé ce jour même au Procureur du Faso près le Tribunal de Grande de Ouagadougou la fixation estimée délictueuse du salaire d’un des Ministres afin que les renseignements puissent être recueillis et le dossier transmis à l’Assemblée Nationale comme voulu par la loi en pareille circonstance.
Pour terminer, l’intersyndicale invite les magistrats à la mobilisation générale et à l’extrême vigilance afin d’éviter que l’IUTS, dans son application, ne devienne finalement une porte ouverte à la précarisation de la condition du travailleur burkinabè.

Lire aussi:Burkina Syndicat:Nos attentes sont bien claires,que le gouvernement annule le prélèvement de l’IUTS sur les primes et indemnités dans le privé

www.libreinfo.net