Home Société L’ancien président du Faso Blaise Compaoré a été déchu de son titre...

L’ancien président du Faso Blaise Compaoré a été déchu de son titre de Docteur honoris causa

0
Blaise Compaoré
Blaise Compaoré , ancien Président du Faso

L’Université Lyon 3 Jean Moulin informe de la décision prise à l’unanimité par son conseil d’administration de déchoir, ce 11 octobre 2022, l’ancien président burkinabé Blaise Compaoré de son titre de Docteur honoris causa.

Par la Rédaction

Désormais, l’ex Président du Faso, Blaise Compaoré ne détient plus le titre de Docteur honoris causa. Il lui a été retiré ce 11 octobre par l’Université Lyon 3 Jean Moulin qui le lui avait attribué en 2004.

« Réservé aux enseignants-chercheurs, le conseil d’administration a relevé que Blaise Compaoré avait gravement manqué aux valeurs de la communauté universitaire et notamment la démocratie et les droits humains, et que sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité d’assassinat d’un opposant politique était de nature à porter gravement atteinte à l’image de l’Université Jean Moulin Lyon 3 », lit-on dans une note de l’université.

Parlant de « condamnation à la réclusion criminelle », il faut rappeler que le président Blaise Compaoré a été reconnu coupable, le 6 avril dernier, par la justice militaire, de l’assassinat de Thomas Sankara.

Dans une déclaration rendue publique le 20 septembre 2022 dernier, le président de l’université en question, Eric Carpano,  avait manifesté la volonté de demander le retrait du titre honorifique à l’ancien président du Faso, afin de « laver l’affront fait aux valeurs universitaires autant qu’au peuple burkinabè ».

« J’ai pris la décision, en responsabilité, de soumettre au prochain Conseil d’administration le retrait sans délai du titre de Docteur honoris causa de l’université Jan Moulin à M. Blaise Compaoré », avait déclaré Eric Carpano, il y a 20 jours de cela.

Créé en 1918, le titre de Docteur Honoris Causa est l’une des plus prestigieuses distinctions décernées par les universités françaises pour honorer « des personnalités de nationalité étrangère en raison de services éminents rendus aux sciences, aux lettres ou aux arts, à la France ou à l’université ».

Lire aussi: Verdict du procès Thomas Sankara: Blaise Compaoré coupable pourrait-il être extradé?

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 − 7 =