Accueil A la une Le CRESPAD, un centre pour la promotion et le développement du secteur...

Le CRESPAD, un centre pour la promotion et le développement du secteur agro-sylvo- pastoral

Image d'illustration

Le Centre de recherche et d’études stratégiques sur les politiques agricoles et de développement (CRESPAD), a procédé samedi 10 octobre 2020 à Ouagadougou, au lancement officiel de ses activités.  Il s’est donné pour mission ‘’d’offrir aux acteurs du monde rural des choix alternatifs pour des politiques et des stratégies d’intervention efficaces, innovantes, équitables et durables dans le secteur agricole et alimentaire en Afrique’’.

Par Etienne Doly, stagiaire

Le Centre de recherche et d’études stratégiques sur les politiques agricoles et de développement est un regroupement d’experts qui se sont engagés à contribuer au développement du monde rural. Ce centre intervient dans les domaines agricoles, environnementaux, pastoraux, la sécurité alimentaire et la protection sociale. Selon son président, Arsène Konaté, le CRESPAD se positionne comme « un laboratoire d’idées, un cercle de réflexions, une force de proposition ».

 Ses activités s’inscrivent donc en droite ligne d’analyse, d’évaluation des politiques publiques, des programmes et des projets. Pour ce faire l’association entend « produire et diffuser des informations sur des sujets d’intérêts et d’actualités en lien avec les sous-secteurs de l’agriculture, de l’élevage, et de l’environnement. »

Aussi, le CRESPAD s’est orienté dans le renforcement des compétences techniques des acteurs qui favorisent l’émergence de ces secteurs. A en croire Arsène Konaté, le CRESPAD va ‘’renforcer les capacités des acteurs des secteurs publics et privés et des acteurs de la société civile pour les rendre aptes à concevoir, à piloter, et à suivre efficacement les politiques agricoles’’.  Le CRESPAD compte également faire de la promotion du dialogue multi-acteurs au niveau institutionnel que social, une de ses priorités. Cela va permettre de mieux cerner les enjeux du développement agricole, et proposer des alternatives pour orienter les décideurs.

Arsène Konaté, Centre de recherche et d’études stratégiques sur les politiques agricoles et de développement (CRESPAD)-Libre-info.

Le Centre de recherche et d’études stratégiques sur les politiques agricoles et de développement se réclame d’une association à but non lucratif. Cette neutralité lui permettra de prendre du recul afin de faire des analyses et études indépendantes. C’est de ces analyses libres et endogènes que ressortiront des propositions compatibles aux réalités de nos sociétés. Selon le président du CRESPAD, les différents documents qui encadrent les projets de développement sont essentiellement conçus par des experts extérieurs. Cependant ces documents ne répondent pas aux réalités des pays africains et du Burkina en particulier.

Le CRESPAD, entend apporter son soutien au secteur rural afin qu’il s’affranchisse des contraintes qui limitent son émergence. Ces difficultés sont entre autres, les insuffisances dans les analyses prospectives, la faible circulation de l’information, les faiblesses du capital humain, la faible coordination entre les différents acteurs et l’insuffisance d’innovation dans les politiques et les stratégies.

Le renforcement des capacités des organisations de la société civile, des organisations paysannes, des ONGs et des journalistes permettra la levée de ces obstacles. Ceux-ci seront donc à mesure d’influencer et d’interpeller les décideurs politiques pour le bien-être des détendeurs de droits.

Pour atteindre ses objectifs, le CRESPAD va poursuivre les jours à venir les activités de sensibilisation, de formations à travers des panels dénommés ‘’les weekend de l’agriculture’’ pour outiller les différents acteurs. Ces cadres de réflexions sur les politiques agricoles et de développement permettront l’interpellation des pouvoirs publics pour une application effective du droit des paysans.

Www.libreinfo.net